Family Of The Year nous parle de Loma Vista et des 10 albums acoustiques incontournables

7th Jan 2014 | 16:47

Family Of The Year nous parle de Loma Vista et des 10 albums acoustiques incontournables
L'interview
Christina Schroeter, Joseph Keefe, Sebastian Keefe et James Buckley forment la famille de l'année

L'album Loma Vista du groupe Family Of The Year est sorti il y a déjà quelque temps aux États-Unis. Leur single Hero a cartonné là-bas, boosté par l'exposition dans plusieurs séries TV. Les quatre musiciens basés à Los Angeles ont donc profité de ce succès pour exporter leur musique loin de leurs frontières. L'occasion pour nous de rencontrer Joseph Keefe (chant/guitare) Sebastian Keefe (batterie) et James Buckley (basse) pour discuter musiques acoustiques, enregistrement...

Est-ce difficile d'imposer son style dans la mouvance acoustique du moment ?

Joseph : Pour être totalement honnête, c'est un point auquel nous n'avons jamais songé. On a tous des goûts musicaux différents, mais lorsqu'on a commencé à jouer ensemble, ce style-là est venu naturellement.

James : C'est ce mélange de nos influences qui nous a permis d'obtenir ce style.

L'album est sorti il y a plusieurs mois aux États-Unis. Les chansons ont-elles évoluées depuis le départ à force de les jouer ?

Joseph : Au fur et à mesure des concerts, on a affirmé notre côté Rock n' Roll. Les chansons sont devenues bien plus énergiques à force de les jouer sur scène. Il faut dans tous les cas faire attention de ne pas trop s'éloigner de l'album. Il y a des choses que l'on peut réaliser en studio, mais pas sur scène et vice versa.

Vous êtes catalogués comme groupe acoustique, à tort certainement. On entend beaucoup d'autres choses dont notamment des sons électroniques...

Joseph : On écoute de tout et on joue d'autres types de musique séparément. Mais après, c'est vrai que tout est composé à partir de la guitare acoustique.

Avez-vous fait le choix d'un ingénieur du son en particulier ?

Joseph : On l'a enregistré à Los Angeles avec Wally Gagel (Eels, New Order, Muse) avec qui on avait déjà travaillé à nos débuts. On voulait que ce soit lui sur Loma Vista.

Sur ce deuxième album, vos attentes en termes de son avaient-elles changées ?

James : On voulait qu'il soit acoustique, mais pas trop ! De la disto, mais pas trop (rires) !

Joseph : En fait, on a juste joué de nos instruments, ajouté un peu de réverbe, et le tour était joué.

Quelles sont les astuces que vous pourriez donner en ce qui concerne l'enregistrement de l'acoustique pour retrouver le son de l'album ?

Jospeh : On a procédé d'une manière très simple. On a utilisé différents micros pour une repique de l'instrument en direct, et on passait parfois par un ampli pour mixer les deux sources. J'ai utilisé une Martin de la série X.

Ce son est très défini. Avez-vous accordé beaucoup de temps à le peaufiner au mixage ?

C'est Wally qui a donné la touche finale. Il utilise beaucoup le préampli Neve et une table de mixage API. Il a ensuite passé énormément de temps à effectuer plusieurs réglages dans Pro Tools.

James : Il arrive à créer une bonne ambiance de travail. Lorsque l'on fait des prises avec lui, on peut en enchaîner plusieurs, et en 10 minutes, il arrive à ne garder que les bonnes parties. C'est l'avantage de la technologie dans un sens. Mais la technologie a peut-être rendu les musiciens moins maîtres de leurs instruments.

À l'écoute de Loma Vista, on ressent toujours cet esprit vintage même dans les sons plus modernes...

Joseph : Wally a commencé à travailler en studio lorsqu'il n'y avait que des bandes et du hardware. Il a donc une manière de travailler où la prise doit être bonne pour être utilisée. On a réglé quelques légers détails en post-production, mais la majeur partie de l'album a été enregistrée dans des conditions live.

Plusieurs de vos chansons ont été reprises dans des séries TV et au cinéma. Est-ce aujourd'hui l'un des meilleurs moyens de faire connaître vos titres au plus grand nombre ?

Joseph : C'est ce que les gens disent (rires) ! Je connais pas mal de groupes qui ont boosté leur carrière grâce au cinéma et aux pubs. Donc, oui, ça marche. Ce n'est pas évident pourtant de voir sa chanson évoluer sur un autre support que l'on a pas soi-même imaginé. Mais aujourd'hui, ce secteur est devenu tellement important qu'il est devenu une passerelle énorme pour les musiciens.

Doit-on s'attendre à quelques surprises pour le prochain album ?

Joseph : Non, ce sera le même, mais en pire (rires) ! L'idée est de ne pas se répéter et de proposer quelque chose inattendu sans trop s'éloigner de notre univers. Il faut insuffler de la fraîcheur.

N'y a-t-il pas des automatismes de jeu qui se sont mis en place au fur et à mesure du temps ?

Sebastian : Je pense que l'on est devenu meilleur sur chacun de nos instruments et ça nous permettra d'imaginer de nouvelles structures et de nous laisser plus aller.

James : Je n'y ai pas forcément pensé, pour ne pas trop me mettre la pression. On verra comment les choses vont se dérouler.

Jospeh : Il y a tellement d'autres pressions dans la vie que l'on ne va pas la compliquer davantage avec la musique. Mais certains musiciens en ont besoin pour composer.

Family Of The Year nous parle de Loma Vista et des 10 albums acoustiques incontournables
Neil Young - Harvest

Joseph : C'est l'album acoustique le plus roots qui existe. On dirait qu'il a été enregistré dans une chambre, ce qui crée un sentiment d'intimité.

Family Of The Year nous parle de Loma Vista et des 10 albums acoustiques incontournables
Nirvana - MTV Unplugged

Joseph : Ce disque a été énorme pour moi. J'arrivais enfin à comprendre ce que jouait Kurt Cobain. De cette façon, j'ai appris à jouer les différents accords de chaque titre. Il jouait avec une Martin dans un ampli Fender Twin. Je lui ai piqué cette recette !

Family Of The Year nous parle de Loma Vista et des 10 albums acoustiques incontournables
Guns N' Roses - Patience

James : Ce n'est pas un album acoustique, certes, mais il y a le titre Patience. Je me rappelle de leur prestation aux Grammy Awards. Tout le monde les attendait avec leurs gros titres électriques, mais ils sont simplement arrivés avec l'acoustique pour jouer Patience. C'est à ce moment que je me suis rendu compte qu'il ne fallait pas seulement jouer vite et avec de la disto, mais donner un peu plus d'émotion.

Family Of The Year nous parle de Loma Vista et des 10 albums acoustiques incontournables
Arcade Fire - Neon Bible

Sebastian : Je trouve que l'on partage quelques similarités avec Arcade Fire dont le fait de jouer de l'acoustique tout en sonnant de manière plus rock. Mes albums préférés sont Funeral, Neon Bible et The Suburbs. Il faut que je me penche davantage sur le dernier qui vient de sortir.

Family Of The Year nous parle de Loma Vista et des 10 albums acoustiques incontournables
MGMT - Oracular Spectacular

Joseph : Là aussi, ce groupe est hyper imaginatif. Ils ont une très bonne façon de mélanger la guitare acoustique avec une boîte à rythmes. Je pense notamment au titre Weekend Wars.

Family Of The Year nous parle de Loma Vista et des 10 albums acoustiques incontournables
Bright Eyes - I'm Wide Awake It's Morning

Joseph : Ce qu'il fait est simplement magique. On écoute beaucoup l'album I'm Wide Awake It's Morning avec ce super titre Lua.

Family Of The Year nous parle de Loma Vista et des 10 albums acoustiques incontournables
Red House Painters - Rollercoaster

James : C'est un groupe des années 90 signé sur le label 4AD. J'écoutais beaucoup ce groupe quand j'étais plus jeune. Je trouve que le chanteur (Mark Kozelek, ndj) a une voix superbe.

Family Of The Year nous parle de Loma Vista et des 10 albums acoustiques incontournables
Nada Surf - Let Go

Sebastian : J'aime bien ce que fait Nada Surf. En pure acoustique, le titre Blizzard Of 77' sur l'album Let Go est incroyable.

Family Of The Year nous parle de Loma Vista et des 10 albums acoustiques incontournables
Supergrass - Road To Rouen

Joseph : Ce groupe a toujours été cool. Et ils ont d'excellentes chansons jouées à l'acoustique. Ils possèdent vraiment ce côté anglais qu'on adore.

Family Of The Year nous parle de Loma Vista et des 10 albums acoustiques incontournables
Rodrigo Y Gabriela - Diablo Rojo

James : On a fait un concert avec eux à Boston. J'ai halluciné lorsqu'ils ont demandé quatre subwoofers pour leur son. Ils ne sont que deux sur scène, mais envoient comme un groupe de 15 personnes.

Share this Article
Google+

Most Popular

Edition: UK
TopView classic version