Les sons légendaires de la Roland TR-808

10th Feb 2014 | 10:40

Les sons légendaires de la Roland TR-808
Les classiques de la 808

Avec ce qui semble être une promesse de la part de Roland de faire renaître la TR-08 sous la houlette de sa nouvelle gamme Aira, notre attention se tourne une fois de plus vers la boîte à rythmes d'origine dont la popularité perdure sans jamais faiblir.

Sortie en 1980, cette boîte à rythmes était à la base destinée à proposer un instrument alternatif aux musiciens désireux de s'accompagner de sons de batterie acoustique sur leurs enregistrements studio. La TR-808 s'est cependant révélée beaucoup plus ambitieuse que ses créateurs ne l'avaient escompté, conquérant le monde du hip-hop, de la pop, du R&B, de la techno, de la house et de l'électro tout en glanant sur son passage l'enthousiasme des producteurs tombés sous le charme de ses sonorités synthétiques indéniables.

Avec des sons créés par synthèse analogique, la 808 est célèbre pour sa grosse caisse ronde et puissante, ses claquements de mains secs et ses sons de cloches singuliers qui ont largement contribué à sa renommée. Les sonorités sont pour la plupart paramétrables et chacune d'entre elles possède sa propre sortie audio.

La 808 a fait l'objet de nombreuses émulations logicielles, la plus célèbre étant bien entendu ReBirth de Propellerhead. Les versions plugin comme le Nepheton de D16 et l'ADM d'AudioRealism sont également réputées.

Mais vous vous doutez bien que pour mériter sa place dans l'Histoire de la Musique, la TR-808 a d'abord su se distinguer sur un nombre considérable de classiques. Cliquez sur notre galerie pour découvrir les plus illustres d'entre eux.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
Afrika Bambaataa & The Soulsonic Force
Planet Rock (1982)

Un titre d'une influence massive (bien que le beat de batterie ressemble de très près à celui que l'on entend sur Numbers de Kraftwerk), Planet Rock prouve que la 808 était plus que capable de livrer des sons hard.

Une production Arthur Baker et John Robie, ce single de 1982 met en valeur ce kick retentissant qui deviendra très vite un must du hip-hop.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
Marvin Gaye
Sexual Healing (1982)

Cette intro aux supplications douloureuses et lancinantes de Marvin pour sa rédemption charnelle pourrait passer pour une pub à l'éloge de la 808 avec ses kicks, ses claps, ses charlestons, ses sons de caisse claire qui se distinguent nettement dans le mix.

Ce tube de 1982 prouve que la 808 n'était pas juste une machine comme les autres, mais un instrument plein de groove et de personnalité capable de reproduire des sons presque humains.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
The S.O.S. Band
Just Be Good To Me (1983)

Au début de leur collaboration, Jimmy Jam et Terry Lewis, grands fans de la 808, l'utilisèrent sur de très nombreuses productions.

Plus tard, la TR contribuera à propulser des chansons de Janet Jackson au rang de tubes, mais ce single de 1983 prouve que The S.O.S Band avait déjà bénéficié de sa magie auparavant.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
New Order
Confusion (1983)

Suite à la production de ce grand classique de la boîte à rythmes qu'est Blue Monday (programmé sur une Oberheim DMX), New Order file à New York pour travailler avec Arthur Baker, le producteur de la chanson Planet Rock.

Sur le single Confusion, résultat très à propos de leur collaboration, on distingue clairement une autre contribution en or de la 808. Le titre est conçu sur la base de beats vifs et pétillants des caisses claires et de claps incisifs.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
Phil Collins
One More Night (1984)

La mission de la 808 sur Terre ne se limite pas seulement aux choses complexes de la vie qui exigent du rythme et une bonne dose de martèlement. Non, la 808 peut également se complaire dans la pureté d'une ballade.

One More Night atteste du puissant pouvoir d'inspiration de la boîte à rythmes de Roland. C'est en effet en expérimentant avec la 808 que Phil Collins a trouvé le refrain de ce titre ô combien célèbre, et le reste de la chanson a suivi dans la foulée.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
Loose Ends
Hangin' On A String (1985)

C'est cette cloche qui, judicieusement accompagné des toms de la 808, rend ce groove si attachant et donne cette intensité de vie à la musique.

Voilà donc un autre exemple de morceau où les sonorités de cette Roland ont la place de s'exprimer. On les apprécie sans retenue.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
Paul Hardcastle
19 (1985)

L'hymne au mouvement anti-guerre de Hardcastle en 1985 était peut-être surtout célèbre pour l'inclusion de ses samples (à tel point qu'il a inspiré le nom du sampleur NN-19 de Reason), mais c'est également une production notoire avec la 808.

À l'époque, Hardcastle s'était dit être fan d'Afrika Bambaataa. Il est clair que l'influence s'entend ici.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
Kraftwerk
Musique Non Stop (1986)

Krafwerk a adopté la 808 très tôt. En fait, quand Karl Bartos a accordé une interview à Future Music en 2013, il leur a confié que le groupe possédait un prototype du modèle.

Musique Non Stop n'est sorti qu'en 1986, mais il possède sans nul doute ce son '808' typique.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
Whitney Houston
I Wanna Dance with Somebody (Who Loves Me) (1987)

Le son de cloche de la 808 n'est peut-être pas très bien reproduit, mais c'est l'un des sons percussifs les plus reconnaissables de la musique électronique.

Nous sommes d'avis que d'autres boîtes à rythmes sont à l'oeuvre sur cette chanson, mais la cloche de la 808 est un élément distinctif de ce hit de Whitney produit par Narada Michael Walden en 1987.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
The Belleville Three (Juan Atkins, Kevin Saunderson et Derrick May)
Rhythim Is Rhythim - Nude Photo (1987)

La TR-808 et la TR-909 ont joué un rôle majeur dans le développement du son techno des débuts, un peu brut, du groupe The Belleville Three, trio légendaire en provenance de Detroit constitué de Derrick May, Jaun Atkins et Kevin Saunderson.

L'année dernière, à l'occasion d'une interview, Saunderson n'a pas manqué de préciser que la 808 et la 909 étaient à tenir pour responsable du swing de ces sons house et techno de leurs débuts. Dans d'autres interviews, Jaun Atkins a quant à lui parlé de ces teufs dans lesquelles lui et May, alors son pote de collège, s'ammenaient accompagnés de la 808. Elle leur servait à faire une transition rythmique sympa entre chaque disque.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
2 Live Crew
Move Somethin' (1987)

2 Live Crew, groupe hip-hop originaire de Floride, vous aura sans doute laissé le souvenir d'un passage dans les média débordant d'obscénités et de poursuites judiciaires pour non-respect du copyright au début des années 90.

Paroles sexuellement explicites et samples pas très respectueux du copyright mis à part, ce groupe (et plus particulièrement son beatmaker principal Mr Mixx) était sans doute le représentant le plus notoire du style Miami Bass de la production hip-hop, fortement centré sur l'utilisation de la 808, qui a émergé de l'électro-funk vers la fin des années 80.

[Attention ! Les paroles contenues dans la vidéo ci-dessous sont plutôt NSFW/pas approprié pour une écoute au travail]

Les sons légendaires de la Roland TR-808
Aphex Twin
Analogue Bubblebath (1991)

Les producteurs d'acid house se sont largement servi de la 808 comme en atteste ce titre de AFX (aka Aphex Twin) sorti en 1991.

Le kick est bien rond comme on s'y attend, mais ce titre offre aussi un super travail sur les percussions.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
Richie Hawtin
Plastikman - Spastik (1993)

Les boîtes à groove TR de Roland ont joué un rôle essentiel dans le développement des premières productions techno Plastikman du légendaire Richie Hawtin. À noter tout particulièrement son single Spastik de 1993, un de ces titres qui ont défini la techno minimaliste du début des années 90. Spastik est en fait une longue démonstration de type mitraillette des capacités électroniques de la 808.

Les sons légendaires de la Roland TR-808
Three 6 Mafia
Tear Da Club Up '97 (1997)

Le kick bien rond de la 808 a plus ou moins été la pierre angulaire du dirty south (hip hop sud américain) de ces 20 dernières années.

Les sonorités de cette boîte à rythmes ayant souvent été samplées ou émulées par d'autres synthés, il est généralement difficile de dire si une TR-808 a effectivement été employée sur un titre hip-hop. Quoi qu'il en soit, que ce soit une authentique TR-808 ou pas, la grosse caisse, la caisse claire compressée et les charlestons discrets de la TR-808 sont la force motrice derrière le travail sonore du célèbre groupe de rap américain Three 6 Mafia... et de toute la légion d'artistes qui les ont suivis dans cette voie.

Share this Article
Google+

Most Popular

Edition: FR
TopView classic version