Slash répond à vos questions

11th Feb 2013 | 15:26

Slash répond à vos questions
Slash répond à vos questions
Le Tout-Puissant Slash s’adresse à sa Cour…

Slash n’est pas en grande forme, nous annonce son agent la veille de cette interview. Est-ce qu’on pourrait écourter le rendez-vous ? On a aussitôt pensé « Ah ces satanées rock stars ! ».

Mais ce n’était pas du pipeau –non seulement lui et la moitié de son équipe étaient vraiment terrassés par une bronchite, mais le dieu indestructible de la guitare en personne s’était aussi cassé trois côtes sans s’en rendre compte. C’est son chiropraticien qui le lui a fait remarquer avec beaucoup de tact et de diplomatie, nous a-t-il confié. Mais tout cela ne l’a pas arrêté dans la tournée de son dernier album solo, Apocalyptic Love, accumulant largement plus de 100 concerts tout autour du monde depuis le mois de mai. On n’appelle pas ça du hard rock pour rien…

Et vous croyez vraiment que tout ça a empêché ce guitariste de légende de répondre à vos questions ? Bien sûr que non ! C’est de Slash qu’on parle, après tout !

Slash répond à vos questions
Est-ce qu'il existe encore des guitares que Slash n'a pas acquises ?
Un mec n'a jamais trop de Les Paul– hein ?

Tu as joué sur de super guitares, mais est-ce qu’il y en a que tu aimerais encore acquérir ?
John Scott, Hull

"J’adore les grattes, mais je crois que cette obsession que j’avais de posséder toutes celles que je voyais, des grattes vintage ou qui ont appartenu à untel ou untel, m’a finalement passé. C’est une période qui m’a coûté sacrément cher dans les années 90, pendant lesquelles il y avait de super guitares, mais, au bout du compte, je ne les ai pas utilisées tant que ça. Avec le temps, j’ai réalisé qu’une bonne Les Paul suffit à combler tous mes besoins. Du coup, à ce stade, c’est vraiment le minimum pour le maximum. J’ai toujours environ une centaine de guitares, mais c’est surtout parce qu’il m’est très difficile de m’en séparer !"

Quelle est la guitare la plus célèbre que tu aies possédée ?
Neil Hunter, via email

La guitare la plus célèbre que j’ai eue était la Les Paul ’59 de Joe Perry, en Sunburst Tabac, que je me suis procurée en 1989. Quand j’étais gamin et que je regardais les posters, je pensais que c’était la guitare la plus cool au monde. Je l’ai acquise par le biais d’un prêteur sur gages. Le magasin m’a contacté pour me demander si je serais intéressé par cette guitare en leur possession, et quand ils m’ont dit ce que c’était, je n’arrivais pas à y croire. Ils m’ont envoyé des photos, et j’y ai reconnu certaines entailles, de même que cette couleur ; il n’y en a jamais eu que deux de fabriquées comme ça. Je l’ai achetée pour $8.000 parce qu’ils n’avaient aucune idée de sa réelle valeur.

En fait, c’était l’ex-femme de Joe qui l’avait vendue pour des prunes pendant que Joe était en tournée. Des années plus tard, je l’ai rendue à Joe pour son anniversaire, mais c’est la guitare la plus remarquable et la plus célèbre que j’ai jamais possédée.

Slash répond à vos questions
Solos et émissions de cuisine
Les solos de Slash sont en général des prises uniques et miraculeuses

Est-ce qu’il t’est jamais arrivé d’enregistrer une version démo d’une chanson, ou un solo de guitare tellement bon que tu as eu du mal à les reproduire ?
Geoff Collins, via email

"Ça dépend en fait de la manière dont chacun écrit ses solos. Pour la plupart, je dirais que 80 à 90 pour cent de mes solos sont des premières prises ; ils me viennent juste spontanément. Avant de me mettre au taff pour le morceau, je mets au point une structure qui m’est personnelle chaque fois que j’en viens à cette partie de jeu de manière à ce que le résultat de l’enregistrement soit similaire au premier morceau que j’ai déjà joué, mais revenir effectivement à des démos et en réétudier chaque note ? J’évite."

J’ai appris que tu es un fan des émissions culinaires. T’es plutôt viande ou fromage ?
Samarra McQueen, via Facebook

"J’ai donné en émissions culinaires ! Je ne suis pas très difficile en termes de bouffe. Tant qu’on ne me sert pas de poisson, c’est cool."

Slash répond à vos questions
Slash parle Les Paul
Les gosses, écoutez bien Mr Slash, et n'oubliez pas d'appliquer votre crème solaire !

Est-ce qu’il t’arrive de ressentir des douleurs dans les articulations des doigts ou des mains après toutes ces années de guitare ?
José Bellanger, via Facebook

"Oui, j’ai tendance à en ressentir si j’ai beaucoup joué sur une longue section solo improvisée durant une tournée, jusqu’à en avoir parfois des engourdissements dans les doigts ou des crampes. Je fais en sorte que ça ne se produise pas : je bois beaucoup d’eau –c’est très important- et je prends quelquefois un anti-inflammatoire."

Quelle est ta gratte préférée en live ?
Aaron, Hemel Hempstead

"Je suppose qu’il va sans dire que c’est une Les Paul ! J’ai quatre guitares principales pour les tournées, plus les guitares de rechange, soit huit guitares en tournée. Ce sont toutes des variantes de la Les Paul standard, qui ont toutes des manches (minces, profil ‘60s) similaires. J’ai des grattes pour des accordages différents. Du coup, pour les morceaux en standard, j’ai un des modèles Slash AFD et un autre pour les morceaux qui nécessitent un accordage spécifique. J’ai aussi une Standard qui est, en essence, une réédition de ma Standard ’88, un autre modèle Slash, et je l’utilise pour les slides. Je ne suis pas hyper difficile. Si je casse une corde, je peux passer d’une Standard à une AFD. J’en fais pas toute une histoire."

Il n’y en a donc aucune que tu affectionnes plus qu’une autre ?

"Pas en tournée. Toutes sont en fait des nouvelles guitares. En ce qui concerne l’AFD, le but était de prendre le modèle que j’utilise en studio pour le rendre jouable en live. Du coup, je n’y suis pas attaché sentimentalement, ou même inquiet qu’il risque de lui arriver un malheur."

Slash répond à vos questions
Remettre les pendules à l'heure et écrire des bouquins
N'enregistrez jamais rien sans y investir 100% d'effort – c'est un bon conseil…

J’ai lu ton autobiographie, Slash. C’est l’un des récits les plus ouverts et les plus sincères que j’ai jamais lus. Est-ce que tu prévois d’en écrire une autre ?
Harry Houghton, via Facebook

"Pas pour l’instant. Ça ne veut pas dire que je n’en écrirai pas une autre ; je n’ai jamais eu l’intention d’écrire la première, ça s’est fait spontanément. Ça peut arriver à n’importe quel moment. Je vais décider tout d’un coup que je veux à tout prix immortaliser les 20 années qui ont suivi le dernier livre, mais la raison pour laquelle j’ai écrit ce dernier était pour remettre les pendules à l’heure concernant les réunions G’N’R (Guns and Roses) et toutes les autres conneries de l’époque. J’ai tout déblatéré à ce moment-là et je n’ai pas eu le besoin de le refaire depuis."

Y a-t-il un enregistrement de morceau de guitare ou d’une chanson que tu aimerais pouvoir retravailler si tu pouvais remonter dans le temps ?
Kerry Jacobson, via email

"Non, je ne crois pas en ce genre de choses. Ce qui est fait est fait. Ça a été fait à ce moment-là et c’était ce qui se passait à ce moment-là. J’essaie de ne jamais rien enregistrer sans y investir 100 % d’effort. C’est tout ce qu’on peut faire, en fait, pas vrai ?"

Slash répond à vos questions
Le son et l'alcool avec Rory Gallagher
Rien de plus cool que de faire un bœuf avec Rory

Quel est le guitariste qui pour toi a le meilleur son, et quelle est la chanson qui en est le meilleur exemple ?
Jeroen van Luit, Zaandam, The Netherlands

"Il y en a quelques-uns ! Jeff Beck a toujours été l’un de mes préférés. Surtout avec Superstitious qui avait cette super combinaison de pédales wah- wah / fuzz. Jimi Hendrix était un maître du son, en particulier avec Little Wing et Foxy Lady. Ensuite, Joe Walsh avec Life’s Been Good, et Mick Taylor des Rolling Stones avec Can’t You Hear Me Knocking, qui a ce long solo joué sur une Les Paul. L’ensemble du premier disque de Van Halen aussi et David Lindley avec les chansons de Jackson Browne de la fin des années 70."

C’était comment de rencontrer Rory Gallagher et de jouer avec lui ? Ça a dû être extraordinaire…
Steve Nixon, via Twitter

"C’était putain d’incroyable, quand j’ai rencontré Rory ! Pas seulement le fait qu’il se trouvait à LA, qu’il ait été vraiment aimable et m’ait demandé de venir jouer avec lui. Je me suis vraiment éclaté. En plus de ça, il était au Riot House (The Continental Hyatt House qui était le relais incontournable de LA et le théâtre de moultes parties de rock stars des années 60 et 70), sur Sunset, et il m’a invité à monter après le concert, on a bu et on a jammé sur des acoustiques toute la nuit, bref, on s’est bien marrés. C’est un de mes guitar heroes depuis toujours, et j’étais franchement surpris qu’il sache qui j’étais."

Slash répond à vos questions
Combos signature et rituels pré-concerts
S'y coller tant que le résultat escompté n'est pas atteint : la méthode Slash hautement efficace

Est-ce qu’il existe une chanson que tu n’as jamais réussi à jouer ?
Romy Whyte, Edinburgh

"Il n’y a jamais eu de chanson que j’ai essayé d’apprendre sans m’y coller jusqu’à parvenir à la jouer mais, en parlant de Van Halen tout-à-l’heure, il y a une chanson sur ce premier disque qui s’appelait Show Your Love (rebaptisée I’m The One plus tard), qui a ce morceau de guitare up-tempo. Je me souviens de quand j’ai appris à la jouer, qu’elle paraissait facile, mais qu’elle s’est avérée être plus difficile que je l’avais imaginé.

Il y a aussi une chanson des Rolling Stones qui s’appelle Let It Loose et qui avait des accords que j’ai eu un mal fou à maîtriser. De même avec The Rain Song (de Led Zeppelin), un morceau plutôt challenging au départ, parce que composé entièrement d’accordages étranges. Donc, oui, il y a beaucoup de chansons différentes qui m’ont donné du fil à retordre mais, en général, je m’y accroche jusqu’à ce que j’y arrive."

Est-ce qu’il y aura une autre Les Paul signature en 2013 ? Et est-ce que tu as des nouvelles du combo AFD cinq watts dont tu as parlé sur Twitter ?
Jamie, via email

"Pas de projets de nouvelles guitare, non. Il y a un autre modèle AFD (Les Paul) qui va sortir, en version rouge (de l’original), l’année prochaine sans doute. L’AFD était une édition limitée mais il y a eu une telle demande ! On ne veut pas ressortir exactement la même guitare et contrarier les acheteurs de l’originale. Du coup, ce sera une version de couleur différente.

Cet ampli cinq watts provient en fait de chez Marshall. J’en ai deux prototypes. Je ne sais pas à quelle date il va sortir, mais c’est pour bientôt. Il est plutôt cool. Il va de cinq à une watt ; c’est un bon ampli de répète."

Est-ce que tu as des rituels pré-concerts ?
Matija Veber, Slovenia

"Je n’ai aucun rituel si ce n’est que je joue beaucoup de ma guitare avant les spectacles, et c’est juste un problème d’insécurité totale. Je n’ai pas de routine de répète standard mais j’essaie juste de m’assurer que je me suis assez entraîné avant de monter sur scène parce que je me chie dessus à la pensée qu’en y montant, je ne saurai pas comment jouer !"

Share this Article
Google+
Edition: FR
TopView classic version