Rocksmith 2014 passé au crible par MusicRadar

27th Nov 2013 | 10:53

Rocksmith 2014 passé au crible par MusicRadar
Intro

"Mais tu es nul, tu ne sais pas jouer de guitare en fait !" Voilà le type de remarque qu'un guitariste pouvait se prendre en pleine figure lors d'une session sur Guitar Hero. À cela, il était alors simple de répondre : "moi au moins, je sais la jouer sur une vraie guitare cette chanson". Rocksmith d'Ubisoft a mis tout le monde d'accord et les malins qui maniaient habilement le passage de la touche bleue à la touche verte ont rapidement changé leur discours. Rocksmith, c'est un jeu vidéo qui se joue avec un vrai instrument. Ainsi, Rocksmith n'est-il qu'un simple jeu vidéo ou un véritable outil pédagogique ?

Rocksmith a pour vocation de nous faire progresser à la guitare ou à la basse, en apprenant divers titres. Le jeu intègre également bon nombre de leçons, un mode improvisation où l'on pourra mettre en oeuvre toutes les gammes apprises dans le jeu Scale Master. Car, en plus des leçons, un mode Arcade nous permet d'apprendre accords, gammes, effets de jeu grâce à des mini-jeux en 8-bit. Nous sommes loin des méthodes traditionnelles certes, mais ce jeu peut-il réellement aider un élève ? Il est temps de brancher une guitare à la console avec le câble RealTone pour plonger dans l'univers Rocksmith dont on vous a analysé la moindre section dans le moindre détail.

Le jeu est disponible sur Xbox 360, PlayStation 3 et PC/Mac, seul ou livré en bundle avec une guitare Epiphone Les Paul Junior. Visitez le site Ubisoft pour plus de détails.

Rocksmith 2014 passé au crible par MusicRadar
La setlist

Cette nouvelle édition est une nouvelle fois riche en excellents titres. À l'image de la première version, il y en a pour tous les goûts dans cette cinquantaine de chansons, de la pop au métal bien lourd.

Le réflexe de chacun d'entre nous est d'aller directement jouer les titres que l'on préfère. De notre côté, nous avions envie de découvrir le riff des Arctic Monkeys sur R' U Mine ? La première bonne surprise est que le son de notre guitare est vraiment fidèle à celui que l'on peut entendre sur le disque. Dans le même style, on s'amuse à (re)jouer Don't Look Back In Anger d'Oasis, Losing My Religion de REM, Paranoid Android de Radiohead.

Il y a vraiment de quoi s'amuser rapidement, même si l'on est un piètre guitariste. Prenons par exemple Blitzkrieg Bop des Ramones jouée sur 3 accords et You Really Got Me de The Kinks. Ubisoft a très bien pensé sa playlist afin de satisfaire les guitaristes débutants, ceux qui savent déjà jouer quelques accords et riffs et les tueurs de la 6-cordes.

Ensuite, on arrive donc sur des titres plus techniques comme Walk This Way d'Aerosmith, The Trooper d'Iron Maiden ou encore Satch Boogie de Joe Satriani. Si vous arrivez à jouer ce dernier titre en mode Master, c'est que vous êtes déjà plus qu'un guitariste accompli et que l'on vous a offert le jeu sans connaître votre niveau !

L'une des principales nouveautés de cette édition de Rocksmith est l'ajout de nouveaux accordages. On retrouve alors des titres comme My Own Summer de Deftones ou Heart Shaped Box de Nirvana toute deux en Drop Db. Lors du premier essai, l'accordage ne s'est pas réalisé facilement. Il est donc conseillé, si possible, de passer au préalable par un accordeur électronique.

Des chansons supplémentaires en téléchargement sont également disponibles. Chaque titre est affiché au prix de 2,85 €. Vous avez alors de quoi vous constituer un très beau songbook.

Sur le site officiel, il est déjà annoncé que des nouveaux titres seront prochainement disponibles. Vous pouvez vous inscrire à la newsletter dédiée pour en être informé.

Rocksmith 2014 passé au crible par MusicRadar
L'interface

Toute l'interface a été repensée. Le navigateur est plus simple à comprendre et en quelques minutes, il est possible de jouer un titre, de s'entraîner ou de jammer.

Dès le début, on sélectionne si l'on désire jouer de la guitare (rythmique ou lead) ou de la basse. Le 'cerveau' du jeu va alors adapter les leçons et les chansons au choix déterminé.

Lorsque l'on travaille un titre, le manche de la guitare défile au rythme de la chanson. Un code couleur permet de savoir sur quelle corde il faut jouer la note qui s'affiche. Rouge pour la corde de E grave, jaune pour le La, etc... On peut regretter de n'avoir aucune indication de rythme au départ. Dans un autre sens, cela permet de mieux exercer son travail d'oreille une fois la chanson jouée plusieurs fois.

Au départ, tout est facile. On joue peu de notes pour se familiariser avec le titre. Ensuite, plus on avance et plus l'on joue bien ce qui est indiqué, plus le niveau s'intensifie. Le jeu s'adapte à votre niveau et cela permet de progresser à son rythme.

Tout est indiqué sur cette sorte de partition/tablature créée par Ubisoft. On peut y voir les bends, les slides, les effets de vibrato, etc... Si l'on est novice de Rocksmith, il est alors utile de se référer aux leçons dédiées pour comprendre les notations qui peuvent s'afficher à l'écran.

Dans le menu Apprendre une chanson, on peut voir notre 'score'. Il s'exprime en pourcentage, et permet de comprendre rapidement si l'on doit travailler encore et encore. Dans tous les cas, le but est d'arriver à 100%, signe que la chanson est totalement maitrisée et que l'on est fin prêt à affronter le mode Master.

Ce sont plusieurs petits détails de ce type qui facilitent ainsi la navigation. L'appel de l'accordeur dans chaque partie dans laquelle on se trouve est vraiment très utile par exemple. Le passage d'un menu à un autre est plaisant, tout est pensé pour que l'on puisse jouer rapidement sans se prendre la tête.

Rocksmith 2014 passé au crible par MusicRadar
Les leçons

Que vous n'ayez jamais posé vos mains sur une guitare ou connaissez déjà quelques accords, il est toujours intéressant de réviser les bases de l'instrument.

Les vidéos sont très bien faites. On y apprend à jouer nos premières notes, les premiers accords. Puis le niveau des leçons croit au fur et à mesure. Les accords simples deviennent barrés, le simple enchaînement hammer-on et pull-off se transforme en tapping.

Cette section couvre tout ce dont un guitariste a besoin pour forger son vocabulaire à la guitare. Il y a pourtant un bémol à apporter. Un professeur pourra corriger les mauvaises positions dès le début. Il arrive que certains guitaristes ne puissent plus progresser à cause des mauvaises habitudes prises lors de l'apprentissage en autodidacte.

Le conseil donc est d'essayer de faire analyser son apprentissage avec un guitariste ayant déjà un peu plus d'expérience. Ce n'est qu'un léger bémol, car la qualité des cours proposés est vraiment très bonne.

Rocksmith 2014 passé au crible par MusicRadar
Guitarcade

De prime abord, le mode Guitarcade peut sembler sans intérêt. Mais détrompez-vous, toute cette série de jeux n'est pas là que pour amuser la galerie, il y a un véritable intérêt pédagogique dans cette rubrique.

Rocksmith a sa salle de jeux pour guitaristes. Ces jeux programmés en 8-bit ont pour vocation d'enseigner de manière plus ludique les rudiments de l'instrument, de l'accord de base à la gamme un peu plus évoluée.

Pour commencer, on a été intrigué par Gone Wailin'. Ce jeu a pour but d'aider le guitariste à maîtriser la dynamique de jeu. Un personnage sur le jet que propulse une baleine doit attraper des bananes et éviter les obstacles. Vu sous cet angle, le travail de dynamique main droite est plutôt amusant.

On passe ensuite sur Dawn Of The Chordead. Ce mini-jeu est graphiquement bien réalisé. Ici, nous incarnons un personnage qui doit tuer des zombies, des chauves souris et des monstres à l'aide de son arme guitare. Pour tirer sur ses ennemis, il faut jouer les accords qui s'affichent à l'écran. Plus l'on avance dans le jeu, plus les accords deviennent complexes et plus ils s'enchaînent rapidement. Cependant, si vous êtes déjà guitariste, cela peut vite devenir très lassant.

On s'attarde ensuite davantage sur les jeux Scale Warriors et Scale Racer. Ces deux jeux permettent de réviser ou d'apprendre ses gammes de manière très ludique. Franchement, ces deux mini-jeux sont les meilleurs moyens trouvés jusqu'aujourd'hui pour secouer le guitariste fainéant pour qu'il apprenne une bonne fois pour toutes ses gammes. Oui, il n'y a pas que la pentatonique mineure dans la vie !

Au final, on passe plus de temps que prévu dans cette partie Guitarcade qui n'est comme on le mentionnait plus haut, pas une rubrique inutile, mais avec une véritable vocation pédagogique.

Rocksmith 2014 passé au crible par MusicRadar
Apprendre une chanson

On entre dans le cœur du sujet avec la section d'apprentissage d'un titre. C'est ici que l'on va pouvoir mettre en pratique tout ce que l'on a appris dans les leçons Rocksmith.

Lorsque l'on commence, le jeu analyse ce que l'on joue. Peu de notes s'affichent dans un premier temps, ce qui est parfait pour se familiariser avec la chanson. Lorsque le titre est terminé, l'ordinateur met le doigt sur les points à travailler comme l'enchaînement d'accords, les slides, les bends...

Lorsque l'on se retrouve entre amis, il y a deux écoles. La première est celle des guitaristes ayant déjà une formation "traditionnelle" avec solfège, partition et ce qui s'en suit et de l'autre, celle des gamers voulant jouer de la guitare. Voyons l'analyse des deux points de vue.

Le guitariste traditionnel

Habitué à jouer avec des partitions ou des tablatures, il faut totalement repenser son jeu. Le code couleur des cordes et à apprendre par cœur dans un premier temps. Les seules similarités avec la tablature sont le numéro des cases où l'on devra jouer la note et les diagrammes d'accord similaires à ceux que l'on peut régulièrement trouver dans les méthodes traditionnelles. Le plus gros défaut, même s'il reste discutable, est l'absence d'indication de rythme. À ce moment, on se rend évidemment compte que l'on est dans un jeu vidéo. Par exemple, lorsqu'un riff est décomposé pour le simplifier, il faut plutôt se fier à l’œil et non à son oreille.

Le gamer

Pour lui, tout est plus simple. Il apprend les codes imposés par Rocksmith et il va baser son apprentissage.

Cependant, le gamer n'a pas les reflexes d'un guitariste déjà exercé. Pourtant, Rocksmith analyse le timing et le pitch. Au contraire du guitariste, le gamer effectue une action programmée, tandis que le guitariste fera tout pour obtenir le toucher et la précision nécessaire pour restituer le meilleur rendu sonore possible.

Au final, c'est un exæquo, car le gamer est avantagé par l'immédiateté de son apprentissage, mais le guitariste à déjà les bons réflexes et la connaissance des accords, des effets de jeu...

Rocksmith 2014 passé au crible par MusicRadar
La répétition de riff

Lorsque l'on travaille un morceau et que l'on bute sur une partie, il est possible d'isoler celle-ci pour la travailler. Rocksmith propose alors ce module appelé répétition de riff.

Certains passages d'un titre nécessitent plus d'attention et de coordination que d'autres. Les notes s'enchaînent à toute vitesse et à chaque séance, il arrive de faire les mêmes erreurs au même moment. C'est là que la répétition de riff va être d'une grande aide.

À l'aide de la manette, il suffit de sélectionner la partie qui pose problème. Pour travailler à son rythme, il suffit de régler la vitesse de jeu et la difficulté, c'est-à-dire le nombre de notes qui s'afficheront à l'écran.

Cette fonction est vraiment la bienvenue. Lorsque l'on travaille sur une partition standard, on a la fâcheuse tendance (avouons-le) à mettre de côté les parties sur lesquelles on bute ; au moins, en activant ce paramètre, on se doit de faire front avec la note, l'accord qui agace depuis le début de la chanson ! Bien vu.

Rocksmith 2014 passé au crible par MusicRadar
Le mode Impro

À lui seul, le mode Impro justifie l'achat du jeu. Ce mode est tout bonnement bluffant et risque de vous scotcher durant de nombreuses heures devant votre poste de télévision.

On choisit en amont la tonalité, le style, le tempo. Bref, vous êtes désormais leader d'un groupe que vous avez préalablement composé et c'est à vous de définir de quelle façon la "répétition" va se dérouler.

Si vous jouez doucement, les instruments vont suivre et baisser le tempo. Vous verrez alors un curseur se diriger vers la tortue à gauche de l'écran, vous indiquant que vous êtes en dessous du tempo d'origine.

Dans un blues standard en 12 mesures par exemple, la batterie effectuera les bons breaks au bon moment pour indiquer le départ d'une nouvelle grille. Dans tous les styles, le résultat est surprenant et chaque instrument s'adapte à ce que vous jouez. Dommage cependant que l'on ne puisse pas spécifier au piano ou à la basse de prendre le lead pour faire un relai et travailler une rythmique avec le groupe au lieu de vouloir trouver le bon riff ou solo.

Sincèrement, plusieurs heures ont été passées sur ce mode durant le test. Il est vraiment plus qu'addictif. Et si vous avez composé une chanson, c'est aussi le moyen de l'essayer avec ce groupe virtuel. Pour les songwriters, c'est un moyen de débloquer son jeu, de trouver de nouveaux enchaînements d'accords. En plus d'être un excellent outil pour travailler l'improvisation, le mode Impro est aussi un outil créatif.

Rocksmith 2014 passé au crible par MusicRadar
Tone Editor

Le Tone Editor (appelé Forge du son en Français) permet de se créer ses propres sons. Au moins, si vous n'avez pas d'ampli chez vous, ce jeu pourra largement le remplacer en attendant d'en acquérir un.

Ceux qui sont habitués aux plug-ins guitare et basse dans un séquenceur trouveront alors l'interface familière. En effet, on choisira son ampli auquel il est possible d'adjoindre différents effets.

Ubisoft s'est associé avec plusieurs grandes marques pour proposer des modélisations d'amplis basées sur des modèles connus du marché. On peut ainsi jouer sur Marshall ou Orange pour ce qui concerne la guitare, ou encore Eden pour la basse. On pourra régler l'égalisation, le volume, le drive.

Le nombre des pédales est important. On dispose bien évidemment de pédales d'overdrives, des distos, delay... Ainsi, la 'Forge du son' est un excellent moyen pour comprendre comment effectuer les réglages de son amplis, comment placer ses effets.

Rocksmith 2014 passé au crible par MusicRadar
Who's The Boss ?

Le mode Maître est la finalité du jeu. Lorsque l'on y est, on joue la chanson de mémoire, sans aucune indication à l'écran.

Pour terminer, Ô toi, grand maître de Guitar Hero, on se retrouve sur scène dans quelques mois, tu pourras apporter ta guitare en plastique et faire du "Air guitar" pour amuser mon public lorsque je jouerai des vraies chansons, avec une vraie guitare. Oui, on peut perdre énormément de temps à jouer au jeu vidéo, mais avec Rocksmith, on a l'avantage d'apprendre des accords, des riffs...

D'un point de vue pédagogique, Rocksmith permet à un élève de prendre sa guitare par pur plaisir, sans avoir la contrainte de l'exercice imposé par un professeur. Il pourra alors aller à son rythme, jouer ce qu'il aime, renforcer ses connaissances. En mode Maître et en ayant joué la chanson de bout en bout, vous pouvez alors vous dire que votre prof Rocksmith a été très utile et que vous pouvez vous considérer enfin comme un vrai guitariste. Alors gamer de Guitar Hero : who's the boss ?

Rocksmith 2014 passé au crible par MusicRadar
Notre avis

Lorsque l'on est déjà guitariste, l'interface peut poser quelques problèmes au départ et même si les codes couleur sont sensés nous aider, il aurait été plus simple de proposer un chiffrage EADGBE que l'on utilise majoritairement. En répétition, vous pourrez dire à votre deuxième guitariste, la note qu'il faut jouer est en case 5 sur la corde bleue...

Il aurait été également intéressant de proposer une version tablature/partition. Ainsi, même les débutants auraient pu se familiariser avec cette notation que l'on retrouve partout.

Pourtant, on se prend vite au jeu et au fur et à mesure, la bête de scène qui sommeille en nous se réveille. Au lieu de jouer seul dans sa chambre et à apprendre mécaniquement gammes et accords, on est directement plongé dans le bain, accompagné d'un groupe et acclamé par un public en délire. Voilà qui est motivant.

Au chapitre des regrets, nous aurions aimé retrouver une fonctionnalité d'enregistrement sur le mode impro afin de conserver et de partager nos exploits avec le groupe virtuel. Et sur cette deuxième édition, dommage qu'il n'y ait pas une partie dédiée au chant comme sur RockBand par exemple. Peut-être dans une prochaine édition. Mais là n'est point le propos, Rocksmith étant avant tout un jeu vidéo pour les guitaristes et bassistes.

Rocksmith peut-il remplacer un véritable professeur de guitare pour les débutants ? Certainement pas. Il y a des placements de doigt à respecter, des façons d'attaquer les cordes que seul un professeur pourra vraiment corriger. Cependant, grâce aux leçons proposées, il sera déjà possible d'élargir ses connaissances guitaristiques et travailler en amont pour comprendre à quel point il est difficile de bien jouer de cet instrument.

Rocksmith est donc un outil intelligent et ludique à conseiller vivement au guitariste débutant ou à celui qui souhaiterait s'améliorer sur certaines techniques. Mais travailler en parallèle avec un prof sera plus bénéfique. À ce prix, Rocksmith s'avère être une très bonne méthode, très fun et avec un véritable intérêt pédagogique. Et puis le mode Impro est une tuerie, alors oui, tous les gratteux et bassistes y trouveront leur bonheur.

Share this Article
Google+

Apps you might like:

Most Popular

Edition: FR
TopView classic version