Les années de gloire de Fender

6th Feb 2013 | 14:36

Les années de gloire de Fender
Les années de gloire de Fender
Les années 50 furent une véritable révolution pour la guitare électrique

La marque Fender Electric Instrument, par le biais des guitares qu’elle a créées, a joué un rôle central dans la définition du son rock et pop des années 1950 à 1965. Voilà comment l’histoire a commencé…

Il est à peine croyable de se dire qu’en 15 ans à peine, la marque Fender a produit quelques-unes des formes de guitares les plus célèbres jamais inventées, et que la Strat, quant à elle, a défini ce que devait être le son et la forme d’une guitare électrique pour une génération toute entière.

Voilà comment l’histoire a commencé…

Les années de gloire de Fender
Telecaster 1951
Celle par qui tout a commencé

Le design de la Tele a débuté son histoire un an avant sa sortie via les modèles Esquire et la Broadcaster (voir photo ci-dessus). Mais Gretsch le vécut assez mal (leur kit batterie s’appelait Broadkaster), ce qui poussa Fender a retiré le nom de cette guitare qui resta un temps sans appellation, d’où le terme ‘Nocaster’. La Telecaster naquît donc officiellement en avril 1951, avec un corps en frêne et un manche en érable d’une seule pièce au prix de 189,50$.

Les années de gloire de Fender
Precision Bass 1951
Une basse électrique vous dites ? Comme c'est étrange…

Une fois que le modèle de cette guitare électrique solid body fut fixé, il sembla logique de l’appliquer à la basse. D’une certaine manière, ce fut une révolution encore plus radicale que pour la guitare. Les bassistes de l’époque purent soudainement se détacher de la verticalité de leur instrument et de la position debout à laquelle correspondait tout un style de jeu. Le résultat de ce changement : un ensemble de bénéfices sans précédents pour le son et le confort de jeu. Le tout pour 199,50$.

Les années de gloire de Fender
Stratocaster 1954
Le futur arrive

La Stratocaster fut nommée en pleine période de fascination pour l’espace, la stratosphère et tout ce qu’elle pouvait inspirer. Après la Tele, Fender décida de doter sa nouvelle guitare de nouveaux micros, d’un corps à double pans coupés joliment profilés, et du fameux boîtier vibrato Synchronized Tremolo à 6 pontets réglables individuellement. Aujourd’hui, c’est un design classique et presque atemporel ; à l’époque, c’était un ticket à 249,50$ vers le futur.

Les années de gloire de Fender
Jazzmaster 1958
Tout est jazz

A l'époque, croyez-le ou non, on attendait de cette forme de guitare disproportionnée qu’elle surpasse celle de la Stratocaster. A 329,50 $, la Jazzmaster, avec son corps décalé et un pickguard anodisé en or, devait concurrencer les guitares jazz de Gibson au son plus épais. Les deux micros rythmiques et lead possédaient deux ensembles de réglages. Les guitaristes jazz ne se ruèrent pourtant pas sur ce modèle.

Les années de gloire de Fender
Telecaster Custom 1959
Une Tele toute neuve

La Tele Custom, ainsi que la Esquire Custom, eurent droit à un corps bordé d’un double liseré, et toutes deux ont en fait suivi les tendances de la lutherie de la fin des années 50, d’où leur touche en palissandre. Ces améliorations de la gamme avaient pour but de faire de la Strat un instrument plus haut de gamme pour 229,50$, soit 30$ de plus que la Stratocaster Standard.

Les années de gloire de Fender
Jazz Bass 1960
Une basse dans ta face

Il fallut attendre un total de 9 ans pour que la seconde basse électrique de Fender voie le jour. La Precision avait déjà évolué vers un nouveau look en 1957, mais Fender voulait des améliorations plus "haut de gamme". Vint donc ensuite la Jazz Bass, avec ses micros doubles et un profil de manche plus étroit pour la somme de 279,50$. La Baryton basse VI débarqua quant à elle en 1961. Cette dernière est une curiosité par rapport aux normes d'aujourd'hui, mais elle a été utilisée sur d'innombrables enregistrements.

Les années de gloire de Fender
Jaguar 1962
C'est un fauve

La Jazzmaster de 1958 fut, au mieux, un succès mitigé. Imperturbable, Fender fit pourtant le choix de raccourcir le manche, d’intégrer des micros aux sons plus tranchants, de rajouter un string mute et élabora un système de réglage encore plus difficile d’accès. La Jaguar était née. Elle était la guitare la plus chère de Fender sur le marché : 379,50 $, soit 170 $ de plus que la Telecaster à l'époque.

Les années de gloire de Fender
Mustang 1964
Petit mais costaud

Fender fabriquait des guitares d’étude au manche plus court depuis 56 avec la Musicmaster et la Sonic Duo, offrant des alternatives à la Stratocaster et à la Telecaster qui visaient les musiciens professionnels. Une décennie plus tard, c’est la Mustang qui vint s’installer entre ces deux catégories. Le manche de 24 pouces et son prix accessible (189,50 $) en firent un franc succès. L’explosion du Rock’n Roll ne lui fit pas de mal non plus !

Share this Article
Google+

Most Popular

Edition: FR
TopView classic version