Les 10 clichés du guitariste lead

6th Jan 2014 | 13:00

Les 10 clichés du guitariste lead
Le pantalon en cuir
Ce n'est pas seulement le pantalon en cuir de Joe Perry qui lui donne cet air incontestablement rock, c'est aussi cette chemise en soie qui révèle des pectoraux soyeux et sexy. Ye-ees !

Frère aîné du jean et cousin de la peau de serpent (en moins voyant), le cuir est le synonyme du rock par excellence.

Les qualités de cette peau sont multiples : le cuir est notamment une matière imperméable (un accident est bien vite arrivé) et procure un confort sans précédent (les bourses y sont bien logées). Ces avantages l'emportent aisément sur le petit inconvénient que représente l'achat en quantité de flacons de talc servant à soulager nos guitar héros de certaines irritations au niveau de l'entre-jambes.

Les 10 clichés du guitariste lead
La haine farouche des média
Ne jamais, au grand jamais, tenter de croiser le regard d'un guitariste célèbre

Pour chaque Dave Grohl, il y a ces milliers de guitaristes pour qui le mot 'cauchemar' constitue un choix de vie.

Ces mecs toujours en train de se lamenter réagissent à des questions bien intentionnées sur les configurations d'ampli par des répliques cinglantes aboyées férocement, du style : 'T'as qu'à lire le communiqué de presse' ou par des moues capricieuses comme si vous veniez de pisser sur leurs bottes !

Les 10 clichés du guitariste lead
Les frettes scallopées
Yngwie malmsteen ne se produirait jamais aux yeux du public sans sa Strat aux frettes scallopées, son pantalon en cuir et un mur entier de Marshall

Il arrive un moment dans la vie d'un shreddeur où il se dit 'Ces frettes ne me conviennent pas. Peut-être que je pourrais raboter la touche à l'instar d'un menuisier qui a perdu la boule, sans raison valable aucune si ce n'est pour emmerder les guitaristes qui s'aventureraient à toucher mon modèle signature'.

Les 10 clichés du guitariste lead
Une femme digne d'être exhibée
Le service juridique de la rédac' tient à se dédouaner de toute affirmation de notre part qui donnerait lieu de penser qu'aucune de ses actrices de talent aient jamais été impliquée dans une relation amoureuse avec un musicien

Pour compenser une adolescence solitaire à gratter sa guitare, le guitariste passe ses week-end à arpenter les boîtes de nuit pour dénicher ses proies (des mannequins entre deux mariages).

Un bref épisode romantique naîtra... qui se terminera par une virée régulière dans des boîtes de strip-tease et par des accusations de violence.

Les 10 clichés du guitariste lead
La carrière solo ratée
Un moyen de prouver que le meilleur du groupe, c'est moi

Avec son nouveau matériel à la Dylan ... et un égo démesuré que son agent entretient savamment, le guitariste se lance dans une carrière solo.

Il sera vite confronté à la réalité quand il découvrira qu'il n'aime pas jouer dans des placards à balai, qu'il n'a pas le charisme qu'il s'imaginait et qu'il a une voix de cochon qu'on égorge.

Les 10 clichés du guitariste lead
Des électriques à manches multiples
Rendons à Jimmy Page ce qui appartient à Jimmy Page : cette guitare est pratiquement sortie de son imagination

Combien de chansons connaissez-vous qui nécessitent de passer d'une six-cordes à une douze-cordes dans la même mesure ? Aucune.

Ça n'a pourtant pas dissuadé les guitaristes de rock de brandir ces instruments mutants, de l'EDS-1275 double manche de Jimmy à la triple-manche en forme de coeur de Steve Vai à la Quad Guitar de Michael Angelo Batio qui dépasse largement les bornes de la folie.

Les 10 clichés du guitariste lead
Une addiction aux drogues
Un p'tit déj' frugal dans l'avion privé

Pour ce cliché-ci, le choix du narcotique n'a pas franchement d'importance, mais la cocaïne semble être le stupéfiant le plus indiqué pour atteindre un niveau d'égo plus que confortable.

Et c'est Noel Gallagher qui en parle le mieux quand il décrit ce titre d'Oasis gonflé à bloc de poudre blanche, Be Here Now, en ces termes sans équivoque "le son d'une bande de mecs sous cocaïne, en studio, qui s'en branlent complètement" (dans la chanson ci-dessous).

Les 10 clichés du guitariste lead
Un mur entier de Marshall
Ce ne serait pas vraiment Megadeth si Mustaine était branché sur un Roland Micro Cube

En 2011, avec les systèmes sono qui atteignent un haut niveau de sophistication, il n'est plus nécessaire de s'encombrer d'un mur entier d'amplis Marshall.

Mais pour le guitariste insécurisé, monter sur scène avec un simple combo représenterait une humiliation dont l'équivalent serait d'avoir à avouer que ce gros paquet qui le rend si viril n'est en fait qu'un rembourrage de vieilles chaussettes. Nous nous sommes même laissé dire que certains groupes utilisent des baffles vides juste pour le look, et que d'autres branchent leur petit combo à l'abri du regard du public.

Les 10 clichés du guitariste lead
Des couvre-chef originaux
Buckethead a mis la barre haute dans ce domaine

Le chapeau emblématique de Slash n'est que la partie émergeante de l'iceberg dans ce défilé de coiffes insolites.

Les accessoires les plus célèbres incluent la casquette de 'ramoneur soviétique' de Tom Morello, le bandeau de Mark Knopfler se préparant de toute évidence à une séance de step et la cagoule tendance terroriste irlandais avec laquelle James Dean Bradfield s'est affiché pour jouer le titre Faster des Manic Street Preachers durant l'émission anglaise Top Of The Pops en 1994. Sans oublier bien sûr le haut-de-forme de notre homme en photo, Buckethead.

Les 10 clichés du guitariste lead
Le port de lunettes de soleil à l'intérieur
Jesse Hughes des Eagles Of Death Metal avec une paire de lunettes de soleil... et pas grand-chose d'autre

Ambiance feutrée et tamisée au resto... qui n'empêche pas pour autant le guitariste lead de se faufiler entre les tables derrière ses Ray Ban dans l'espoir fou de ne pas attirer l'attention.

Ces bésicles ont deux fonctions : dissimuler des yeux exorbités de sang pendant les sessions photos, et permettre au rockeur de scanner la salle en vue de prévenir l'assaut de fans obsessionnelles ou de découvrir des groupies délicieusement nubiles. Une douche, une orgie ou un examen ophtalmologique sont les seules raisons qui inciteront le guitariste lead à se défaire de ces lunettes.

Share this Article
Google+
Edition: FR
TopView classic version