Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?

16th Sep 2013 | 09:00

Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?
Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?
On a tous besoin d'un héros dans sa vie

Que ce soit Hendrix, Page ou Clapton, tous ceux qui ont jamais tenu une guitare en main possèdent et vénèrent leur propre idole.

Vos héros guitaristiques eux-mêmes ont leurs propres héros. C'est précisément le sujet de cet article qui vous dévoilera l'identité de ces guitaristes capables d'inspirer les joueurs de gratte et de leur faire découvrir de nouveaux sommets créatifs.

Nous nous entretiendrons avec des guitaristes d'horizons et de genres aussi vastes que variés. Ils nous parleront de leurs héros au sein desquels on trouvera aussi bien de véritables dieux de la guitare que des artistes de talent moins connus.

Nous pensons que certains de leurs choix vous surprendront. Qui sait, vous vous découvrirez peut-être un nouveau dieu de la guitare à aduler ?

Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?
Munky, Korn

Guitariste : Robin Finck (Nine Inch Nails, Guns N' Roses)

Raison invoquée : "C'est un guitariste exceptionnel. Que ce soit sur scène, sur le plan technique, il se donne à fond dans toutes ses performances. Il peut tout faire. J'adore la dynamique de son jeu. Il est capable de jouer de manière super agressive tout comme de jouer Hurt (de Johnny Cash ndj) sur des cordes nylon.

Il passe d'un jeu super délicat à un truc bien bourin sur ses guitares. J'adore son style et pour moi c'est un musicien sous-estimé. On ne le voit dans aucun magazine. Je me dis 'Qu'est-ce que foutent les gens ?'. Moi j'ai toujours pensé que c'était un super musicien, et ça fait 20 ans que je le pense."

Dans le feu de l' action :

Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?
Austin Williams, Swim Deep

Guitariste : John Frusciante

Raison invoquée : "J'adore John Frusciante. Ces riffs sont d'enfer. Il a du génie, il est mélodique. Et il émet cette sorte de vibration paisible. Tu as cette impression que tu comprends tout-à-fait ce qu'il veut exprimer avec sa ligne de guitare.

Un modèle pour moi, une inspiration. Ce son funky est superbe, et il intègre le côté dance aussi. Moi j'aime quand les gens dansent au son de ma guitare. Quant tu te mets à danser comme ça, c'est génial."

Dans le feu de l'action :

Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?
Sam Fryer, Palma Violets

Guitariste : Mick Jones, The Clash

Raison invoquée : "Je dirais que Mick Jones du groupe The Clash était un de mes guitar héros. Son style m'a vraiment inspiré. Il paraissait jouer sans aucun effort, et l'essentiel de jeu ne tenait pas juste dans les notes qu'il jouait.

En fait il ne faisait que les notes qui étaient nécessaires et sa façon de jouer de la guitare était vraiment rafraîchissante, éclatante. Et si vous écoutez les différents albums des Clash, vous vous rendrez compte que son jeu change et s'adapte. C'est vraiment unique."

Dans le feu de l'action :

Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?
Jake Pitts, Black Veil Brides

Guitariste : Paul Gilbert

Raison invoquée : "Mon guitariste préféré est Paul Gilbert. Les techniques et les styles qu'il utilise ont vraiment inspiré mon style de jeu. Ce qui est marrant, c'est que mon truc c'est surtout le sweeping, ce genre de truc, quoi, alors qu'il n'est pas vraiment là-dedans. Il est plus du style string skipping arpeggio et je trouve ça cool.

Ça sonne un peu pareil et y'a beaucoup de gens qui s'y trompent et qui croient que c'est du sweeping. Mais le mec est complètement dément. Je crois pas que j'arriverai à son niveau un jour. J'essaie d'apprendre quelque-chose de ses techniques et de ses styles et de les incorporer au mien."

Dans le feu de l'action :

Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?
Will Rees, Mystery Jets

Guitariste : Robert Fripp et Adrian Belew, (années 80) King Crimson

Raison invoquée : "J'aimais vraiment la manière dont ils jouaient ensemble. L'approche de Robert Fripp était très mathématique. En live, tu le voyais assis sur son tabouret à jouer ses arpèges avec un style très méticuleux, comme un métronome. Tout était bien répété d'avance au poil près.

Alors que le style d'Adrian Belew était très spontané. Il jouait de la Strat avec une whammy bar et il en tirait des morceaux vraiment étranges, du style cris d'animaux, tu vois ? Il était plus fluide dans son jeu. Je me suis toujours dit, ce serait génial si je pouvais réunir ces deux hommes en un et combiner leurs styles, non ? Je voulais pouvoir marier le côté concret des maths avec la folie de l'abstrait. L'humain, quoi. Je pense qu'ils faisaient ça très bien. Je vous conseille de les écouter."

Dans le feu de l'action :

Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?
Corey Beaulieu, Trivium

Guitariste : Marty Friedman, (années 90) Megadeth

Raison invoquée : "Pour moi je dirais Marty Friedman. Rust In Peace est un disque qui a défini un moment dans l'histoire, pour moi. J'étais un jeune guitariste à l'époque et j'étais du genre 'Putain ! J'y crois pas. Ce que j'entends !'. Le jeu lead sur ce disque m'a complètement soufflé."

"C'est un guitariste qui a des tas d'idées exotiques pour son jeu. Les gammes, des bends bizarres, des trucs comme ça. Quand je me sens coincé ou que j'ai besoin de quelque-chose de nouveau, j'écoute ses solos. Son jeu lead a toujours été important pour moi. Il m'a toujours donné l'inspiration nécessaire pour améliorer mon propre jeu."

Dans le feu de l'action :

Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?
Richie Kotzen

Guitariste : Doyle Bramhall II

Raison invoquée : "Si vous ne le connaissez pas, je vous conseille de le google-iser. Il est épatant. C'est un pote à moi et on a écrit des chansons ensemble. Il a travaillé avec Eric Clapton [sur Riding With The King] et Roger Waters [sur la tournée In The Flesh], production et songwriting."

"Y'a une sorte de calme que j'aime beaucoup dans son jeu. Calme et confiant. Aucune exagération, rien ne paraît forcé. Il a énormément de goût et c'est un super chanteur en plus."

Dans le feu de l'action :

Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?
Paul Mahon, The Answer

Guitariste : Leslie West

Raison invoquée : "Selon moi son talent n'est pas reconnu comme il se doit. C'est Clapton qui récolte tous les honneurs pour 'Woman Tone', mais je pense que c'est à Leslie qu'ils reviennent dans ce cas. Je trouve qu'il sonne encore mieux.

Et son phrasé aussi. Là c'est carrément un expert. J'aime beaucoup Never In My Life et Mississippi Queen, évidemment, et j'aime aussi ce qu'il fait avec sa pédale d'octave. Mais ouais, c'est un musicien qui est sous-estimé. Et un super bon chanteur en plus."

Dans le feu de l' action :

Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?
Danny Jones, McFly

Guitariste : Gary Moore

Raison invoquée : "C'est son jeu de blues [en particulier] que j'adore, sa tournée Blues Alive. Je restais sans voix chaque fois que je l'écoutais.

Je l'ai vu deux fois au Manchester Apollo, et quand j'étais petit je rêvais de jouer comme lui. Je n'en suis toujours pas capable. C'est un dieu. Et puis j'ai grandi sur du vieux blues, du coup j'adore ce côté-là chez lui. C'était vraiment l'un des meilleurs joueurs de blues modernes."

Dans le feu de l' action :

Le culte des héros : qui sont les guitar héros de vos guitar héros ?
Dan Auerbach, The Black Keys

Guitariste : Fred McDowell/ Lightning Hopkins/ Junior Kimbrough

Raison invoquée : "Quand j'ai commencé à jouer de la guitare, j'ai été soufflé par Fred McDowell. Il jouait en accord ouvert, en glissé. Son fingerpicking était très rythmé et était en grande partie joué sur une seule corde.

C'était pas les 12 mesures basiques. C'est ce qui me plaît, comme pour Lightning Hopkins. Il jouait du blues sur 12 mesures mais c'était pas basique du tout. Il n'y avait pas de signature rythmique, il était difficile à imiter sur le plan rythmique.

Si c'est de l'électrique tendance étrange et super cool que vous recherchez, je vous dirais écoutez Junior Kimbrough. Absolument génial. Il avait son style propre. Encore un de ces gars qui jouaient pratiquement sur une corde d'un bout à l'autre d'une chanson, avec un style de fingerpicking qui t'hypnotisait. J'adore ce genre de truc.

Avec Lightning Hopkins, Junior Kimbrough et Fred McDowell, leur musique était ce qu'ils étaient eux-mêmes. C'était toute leur vie, qu'ils se fassent de la thune ou pas. C'était magnifique, cette musique qui les représentait. Le prolongement de leurs personnalités, de ce qu'ils étaient en tant qu'êtres humains."

Dans le feu de l'action :

Share this Article
Google+
Edition: FR
TopView classic version