38 sons légendaires de guitare sous effets

10th Oct 2013 | 12:16

38 sons légendaires de guitare sous effets
U2
Where The Streets Have No Name

Guitariste : The Edge
Effets utilisés : TC Electronic 2290 Dynamic Digital Delay / Korg SDD-3000
Album : The Joshua Tree (1987)

"Que cela soit avec une Fuzz ou une pédale wah-wah, lorsque le moment de grâce intervient, tout fait corps avec l’instrument", nous dit The Edge, pensif. "Je ne me dis pas que je joue avec un effet, je me dis que je joue la musique dans son ensemble".

Cette approche a permis au guitariste de U2 de devenir le meilleur ambassadeur des effets auprès des mélomanes du monde entier. C'est l'hymne des stades Where The Street Have No Names qui est symbolique de l'utilisation des effets par The Edge. On commence avec le delay sur les arpèges circulaires sur l'intro (0:14 à 0:35). Ce riff basé sur des accords de puissance est repiqué au travers de plusieurs delays tous réglés différemment (0:35 to 1:17). Ce riff est rejoué à la fin lors de la coda en arpèges (4:21). Cette chanson a propulsé U2 au sommet, et a contribué à le désigner comme le plus grand groupe au monde.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Robert Fripp
Water Music 1/Here Comes The Flood

Guitariste : Robert Fripp
Effets utilisés : Le ‘Frippertronics’ que le guitariste a lui-même mis au point
Album : Exposure (1979)

Cette chanson de Peter Gabriel a été retravaillée par Fripp, celui-ci commençait tout juste à utiliser un ensemble wah/fuzz/delay/tape-loop de sa propre fabrication qui portait le nom de Frippertronics. Les delays numériques de TC Electronics ont fini par remplacer les lecteurs Revox de Fripp, mais cette chanson marqua le début d’expérimentations visant à créer des sons d’ambiance avec une guitare.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Sweet
Blockbuster

Guitariste : Andy Scott
Effets utilisés : Shin-Ei Siren/ Hurricane
Album : The Very Best Of Sweet (2005)

On retrouve ici un riff identique à celui de Jean Genie de David Bowie qui est sorti sur le même label quelques semaines plus tôt. Mais c'est cette chanson de Sweet qui reste le plus en tête. Ceci est dû en grande partie au riff d'intro de Scott qui sonne comme une sirène et qui, je vous le confirme, a été créé avec une pédale Shin-Ei Siren/ Hurricane.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Smashing Pumpkins
Today

Guitariste : Billy Corgan
Effets utilisés : Electro-Harmonix Big Muff
Album : Siamese Dream (1993)

Le son qui définit un album toujours aussi étonnant. Corgan utilise un ampli JCM800 modifié avec des lampes KT88 accompagné d’une pédale Big Muff qu'il branche dans l'entrée à faible impédance de l'ampli. Today est devenu le hit planétaire que l’on connaît. Lorsque retentit l'intro angélique qui laisse ensuite place à ce mur de fuzz, des millions d’ados du monde entier s'éclatent encore et toujours dessus.

38 sons légendaires de guitare sous effets
The Beatles
Think For Yourself

Guitariste : Paul McCartney
Effets utilisés : Tone Bender
Album : Rubber Soul (1965)

Les Beatles avaient utilisé une pédale Maestro Fuzz-Tone dès 1963 pendant les sessions de She Loves You, mais c’est sur l’enregistrement de Rubber Soul qu’apparaît pour la première fois une Fuzzbox. Cette dernière était une Tone Bender fabriquée par Gary Hurst et venait s’associer à la Rickenbacker 4001 gaucher de McCartney. On retrouve ce duo sur la chanson Think For Yourself composée par Harrison.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Jimi Hendrix Experience
Purple Haze

Guitariste : Jimi Hendrix
Effets utilisés : Dallas-Arbiter Fuzz Face, Roger Mayer Octavia
Album : Purple Haze (1967)

L’utilisation de pédales Fuzz par Hendrix remonte à encore plus loin. Le bluesman américain Mike Bloomfield se rappelle avoir vu Jimi utiliser une Fuzz-Tone (la même que sur Satisfaction des Stones) pendant l’été 1966. À la fin de cette année, il avait adopté une pédale Dallas-Arbiter Fuzz Face. On peut l’entendre sur Purple Haze (dès l’intro) et sur Bold As Love (le son du solo devient plus méchant à partir de 1:51).

Arrive ensuite l’Octavia, spécialement fabriquée pour Jimi par la légende de l'effet Roger Mayer. Tout d'abord apparue sur le solo à la fin de Purple Haze, elle est également présente sur Little Miss Lover (à 1:19), One Rainy Wish (elle commence à 2:10), et sur Band Of Gypsys’ Who Knows (à 6:28).

38 sons légendaires de guitare sous effets
REM
What's The Frequency, Kenneth

Guitariste : Peter Buck
Effets utilisés : Pédale Tremolo (de fabrication inconnue)
Album : Monster (1994)

L’album de REM qui suivit Automatic For The People était truffé de distorsion et de pédale Trémolo lancinante. Écoutez cette dernière sur la chanson qui ouvre l’album (à 0:41), elle réinvente le style de Peter Buck en un instant avec en prime un joli solo en fond.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Muse
Newborn

Guitariste : Matt Bellamy
Effets utilisés : ZVex Fuzz Factory (incorporé dans une guitare électrique custom Hugh Manson)
Album : Origin Of Symmetry (2001)

La chanson d’ouverture du deuxième album de Muse est un élan grandiose, une fusion spectaculaire d’opéra rock à la Queen et de contorsion de guitare à la Radiohead. Pour preuve le riff dantesque qui déboule à 1:24 avec une pédale FF relevant de l’apocalypse.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Van Halen
Atomic Punk

Guitariste : Edward Van Halen
Effets utilisés : MXR Phase 90
Album : Van Halen (1978)

Ed frotte la paume de sa main sur les cordes afin de produire un son qui ressemble à celui des vagues qui viennent s’écraser sur une plage. Van Halen préfère directement produire ses effets sur son instrument plutôt que de passer par des pédales de sol. Il doit bien admettre sa défaite sur cette chanson.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Radiohead
Paranoid Android

Guitariste : Jonny Greenwood
Effets utilisés : Electro-Harmonix Small Stone, Mutronics Mutator
Album : OK Computer (1997)

Jonny Greenwood, le scientifique préposé aux effets chez Radiohead, montre toute son ambition dans Paranoid Android. Les arpèges qui prennent vie à travers le phraser d'Electro-Harmonix Small Clone viennent sublimer les couplets du premier mouvement (0 :09) avant l’apogée fracassante d’un solo nourri par un effet du Mutronics Mutator trituré dans tous les sens (5:48).

38 sons légendaires de guitare sous effets
Stevie Ray Vaughan & Double Trouble
Say What !

Guitariste : SRV
Effets utilisés : Deux pédales wah (probablement des Vox)
Album : Soul To Soul (1985)

Deux pédales wah (dont une qui appartenait à Jimi Hendrix lui-même et qui a été donnée à SRV par son frère Jimmie) branchées ensemble sont responsables de ces sons en cascade qui donnent les premières salves de l’album Soul to Soul. L’astuce de Vaughan est d’utiliser les pédales ouverte et fermée pour former une tornade de sons Wah décalés et imprévisibles qui rase tout sur son passage, avec une touche funk qui ferait tressaillir les doigts (et les orteils) d'Hendrix dans son cercueil.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Peter Frampton
Show Me The Way

Guitariste : Peter Frampton
Effets utilisés : Heil Talk Box
Album : Frampton Comes Alive (1976)

Bien avant Daft Punk, Peter Frampton utilisait la Talk Box pour donner à ses riffs et solos un effet vocal bien prononcé. Show Me The Way est certainement le meilleur exemple pour illustrer cet effet.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Led Zeppelin
Fool In The Rain

Guitariste : Jimmy Page
Effets utilisés : MXR Blue Box
Album : In Through The Out Door (1979)

Page est un maître dans l’art d’obtenir de fabuleux sons de guitare. Mais la bizarrerie qu’est la pédale MXR Blue Box, qui ajoute de la fuzz et renvoie la note d’origine à deux octaves inférieures, a simplement donné un moment de pur délire. Cette concoction semble insensée et, sans ce solo, la pédale serait sûrement passée à la trappe il y a bien longtemps.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Pink Floyd
Comfortably Numb

Guitariste : David Gilmour
Effets utilisés : Electro- Harmonix Big Muff
Album : The Wall (1979)

La quintessence des solos. Gilmour a utilisé la deuxième version d’une pédale Ram’s Head Big Muff de 1973 avec distorsion/sustainer pour donner des ailes à cette chanson, pendant que le haut-parleur du Yamaha RA-200 produisait une subtile modulation.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Steve Vai
Ballerina 12/14

Guitariste : Steve Vai
Effets utilisés : Eventide H3000 Harmonizer
Album : Passion And Warfare (1990)

Steve Vai n’est pas vraiment quelqu’un qui se contente de l’équipement habituel. Il a donc entièrement conçu son propre chaînage qui lui permet d’imiter l’enchaînement des mouvements de la fameuse ballerine. La chanson est construite sur des d’octaves pitchées et la pédale Eventide accompagne toujours Vai dans ses nouvelles compositions.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Robin Trower
Bridge Of Sighs

Guitariste : Robin Trower
Effets utilisés : Univox Uni-Vibe
Album : Bridge Of Sighs (1974)

Cette chanson psychédélique et bouillonnante sort tout droit d’une Uni-vibe de la marque Univox (plusieurs hypothèses ont été émises sur le son de drive qui est utilisé par Robin), mais ses favorites dans le milieu des années 70 étaient la Dan armstrong Red Ranger Treble Boost et la Fender Blender Octave Fuzz.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Nirvana
Come As You Are

Guitariste : Kurt Cobain
Effets utilisés : Electro-Harmonix Small Clone Chorus
Album : Nevermind (1991)

La Small Clone fut immortalisée dans ce riff obsédant qui est devenu une étape obligatoire de tous les aspirants antihéros de guitare grunge. Le Guitar Tech de Cobain avait poussé le potentiomètre de profondeur au maximum, offrant ainsi à ce titre une ambiance aquatique qui reproduit les reflets dansants de la pochette de l’album.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Queen
Brighton Rock

Guitariste : Brain May
Effets utilisés : Echoplex EP-3
Album : Sheer Heart Attack (1974)

À la différence des solos de May en concert, cet exemple n'utilise qu'une seule répétition au lieu des deux sons harmonisés typiques de son jeu. Le frontman Freddie Mercury a repris cette méthode pour les sections vocales de la chanson Prophet’s Song sur leur album suivant, A Night At The Opera.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Tool
Wings For Marie Part 1

Guitariste : Adam Jones
Effets utilisés : Gig-FX Chopper
Album : 10,000 Days (2006)

Pour ce titre pour le moins étrange qui s'emballe sur deux parties d'une durée de 17 minutes et qui constitue la pierre de voûte de l’album 10,000 Days, Jones s’est imprégné des connaissances du producteur Joe Barrei, expert en pédales de guitares. Le musicien utilise le trémolo de l’effet Chopper, avec une pédale Gig-Fx qui comprend des modifications réalisées spécialement pour Jones.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Yes
Owner Of A Lonely Heart

Guitariste : Trevor Rabin
Effets utilisés : MXR Pitch Transposer
Album : 90125 (1983)

Le solo éclatant de Trevor Rabin a été réalisé grâce à la pédale de transposition MXR Pitch Transposer réglée sur une harmonisation à la quinte. Sa guitare était branchée sur deux amplis : le premier pour un son clair et le deuxième pour un son saturé.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Guns N' Roses
Welcome To The Jungle

Guitariste : Slash
Effets utilisés : Roland SRV-2000 Stereo Reverb (?)
Album : Appetite For Destruction (1987)

Le matériel utilisé par Slash pour enregistrer AFD est entouré de mystère, et le delay au début de Welcome To The Jungle ne fait pas exception à la règle. Slash se souvient seulement d’avoir utilisé une installation de matériel studio 'classique', mais certains avancent qu’il y a un mode secret de delay sur le SRV-2000 Stereo Reverb que l’on peut entendre débouler au début de cet hymne rock.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Alice In Chains
Man in The Box

Guitariste : Jerry Cantrell
Effets utilisés : Talk Box
Album : Facelift (1990)

Cantrell a utilisé le son bien entêtant de la Talk Box pour composer le riff mémorable qui démarre sur le groove de la section rythmique (0.21), ce qui donne un aspect plus sombre à ce monument du rock.

38 sons légendaires de guitare sous effets
The Rolling Stones
Satisfaction

Guitariste : Keith Richards
Effets utilisés : Maestro Fuzz-Tone FZ-1
Album : 40 Licks (2002)

Un matin de mai 1965, dans un motel de Floride, Keith Richards sort d’un rêve et, encore à moitié endormi, attrape la première guitare qui se présente à lui et joue sur un enregistreur à cassettes un air qui lui passait par la tête. Il se souvient : "Sur cet enregistrement, on peut entendre mon médiator qui tombe au sol. Pour le reste, c’est moi en train de ronfler". C'est cette idée extirpée d'un songe qui est rapidement devenue le plus grand hit des Stones. L'utilisation d’une des premières pédales Fuzz-Tone sur ce hit, quant à elle, a eu un impact majeur sur le style de son recherché par les guitaristes depuis. Pourtant Richards n’était pas enthousiaste. Il râle en disant "Si j’avais pu n'en faire qu'à ma tête, Satisfaction ne serait jamais sortie. Je trouvais la chanson bien trop basique et je pensais que le fuzz sur la guitare était plus un gadget qu’autre chose".

38 sons légendaires de guitare sous effets
Black Sabbath
Electric Funeral

Guitariste : Tony Iommi
Effets utilisés : Colorsound wah, Rangemaster Treble Booster
Album : Paranoid

La première utilisation d’une wah par le Prince des Ténèbres vient ajouter une teinte de noir différente à ses riffs sur le second album du groupe. Cette wah fait bien ressortir chaque note, notamment grâce à une pédale Rangemaster modifiée par les roadies du guitariste pour booster les aigus.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Blur
Song 2

Guitariste : Alex James
Effets utilisés : Pédale de distorsion de fabrication maison
Album : Blur (1997)

C’est peut-être une des chansons les plus reprises en air guitar, mais le passage du fameux ‘woo-hoo !’, de même que le reste des parties saturées sur la chanson, sont en fait joués par le bassiste Alex James. Ce dernier a créé deux pistes pour la basse, une propre et une incroyablement sale et saturée pour une explosion de son gras et malpropre à se jeter dans le public. La fuzz est un boîtier de distorsion fabriqué maison qui, selon James, 'a été perdu depuis'.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Bon Jovi
Livin' On A Prayer

Guitariste : Richie Sambora
Effets : Heil Talk Box
Album : Slippery When Wet (1986)

Bon Jovi transpirait le rock classique par tous les pores, et pour la chanson Livin’ On A Prayer, Sambora décida de déterrer la Talk Box et son effet que l'on n'avait plus eu l'occasion d'entendre depuis une décennie. Sambora se souvient : "Quand je l’ai sortie, tout le groupe s’est mis à rire comme si j’étais débile".

38 sons légendaires de guitare sous effets
Foo Fighters
Generator

Guitariste : Dave Grohl
Effets utilisés : Heil Talk Box
Album : There Is Nothing Left To Lose (2000)

Dave Grohl n'est pas le premier guitariste à avoir décidé de laisser les règles d’hygiène bucco-dentaire de côté afin de pouvoir enregistrer des parties vocales sur une Talk Box. Le riff d’intro de Generator est l'un des plus mémorables avec cet effet. Pour l'obtenir, la recette de Grohl, qu'il a lui-même expérimentée, est de faire passer le tuyau près des gencives, de chanter dedans et de laisser la boîte magique de Bob Heil faire le reste. Le son produit est une belle réussite qui a donné lieu à nombre d'imitations éméchées.

38 sons légendaires de guitare sous effets
The Police
Walking On The Moon

Guitariste : Andy Summers
Effets utilisés : MXR Dyna- Comp, Electro-Harmonix Electric Mistress
Album : Regatta De Blanc (1979)

Cet exemple classique de sonorité rythmique de Summers est basé sur un flanger plutôt que sur un chorus. Pour cet enregistrement, le guitariste a utilisé la toute première version de la pédale Mistress. Cette pédale utilise le procédé ‘bucket brigade’, un circuit intégré qui était la source de la plupart des effets de modulation sur pédales avant l’ère numérique.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Green Day
Boulevard Of Broken Dreams

Guitariste : Billie Joe Armstrong
Effets utilisés : Linn AdrenaLinn
Album : American Idiot (2004)

La pédale AdrenaLinn de la marque Roger Linn est capable de toutes les espiègleries sonores possibles et imaginables. Elle délivre ici l’effet trémolo du riff d’intro du méga-hit de Green Day sur leur album American Idiot.

38 sons légendaires de guitare sous effets
KT Tunstall
Black Horse And The Cherry Tree

Guitariste : KT Tunstall
Effets utilisés : Akai E2 Head Rush
Album : Eye To The Telescope (2004)

La prestation de KT Tunstall sur la chanson Black Horse And The Cherry Tree durant l’émission musicale britannique ‘Later... With Jools Holland’ était particulièrement réussie. Elle a posé ses voix, l’acoustique et la rythmique avec la pédale Akai E2 Head Rush Delay/Looper, laissant un public non initié bouche bée avant qu'elle ne se hisse au sommet des charts.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Rush
Spirit Of Radio

Guitariste : Alex Lifeson
Effets utilisés : Electro- Harmonix Electric Mistress
Album : Permanent Waves (1980)

Le riff d’Alex Lifeson a trouvé une place de choix dans le catalogue des chansons de Rush. Son ensemble de pédales multi-effets était au début assez modeste et, pour ce qui est devenu un des grands moments de Flangerdans le rock, il s’est tourné vers la classique Electric Mistress afin de trouver le son qui devait perdurer. Cette chanson avec son riff reconnaissable entre tous est parfaite pour enflammer les festivals.

38 sons légendaires de guitare sous effets
The Shadows
Apache

Guitariste : Hank Marvin
Effets utilisés : Meazzi Tape delay
Album : Apache (single, 1960)

Le son ondulant du delay sur la chanson Apache venait d’un écho à bandes de fabrication italienne commandé par percussion. Il avait été acheté par le chanteur Joe Brown. Ce son influença toute une génération de jeunes musiciens et devint une fois pour toutes celui d'Hank et les Shadows.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Bloc Party
Octopus

Guitariste : Russell Lissack
Effets utilisés : Audio Kitchen (pédale custom)
Album : Four (2012)

Le riff d’intro hi-fi accrocheur, qui résonne comme un pistolet laser, utilise deux delays réglés avec des temps de retard différents. Ce son a été mis au point par les créateurs de la marque Audio Kitchen, tenue au secret selon ce qu'en dit leur site Internet.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Cream
Tales Of Brave Ulysses

Guitariste : Eric Clapton
Effets utilisés : Vox Wah
Album : Disraeli Gears (1967)

C'est à la veille d’écrire cette chanson qu'Eric Clapton, le guitariste prodige des années 60, a découvert, en furetant dans le magasin de musique new-yorkais Manny's, la pédale wah de marque Vox que l'on entend sur ce single et sur cet autre classique de Cream qu'est White Room.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Rage Against The Machine
Killing In The Name Of

Guitariste : Tom Morello
Effets utilisés : DigiTech Whammy
Album : Rage Against The Machine (1992)

Tom Morello s’est forgé une réputation grâce aux formidables sonorités qu’il est capable de produire sur une guitare avec ses mains seulement. Mais cela ne veut pas dire que le guitariste a renié les effets de pédale dans son travail avec Rage Against The Machine et Audioslave. Pour cette chanson phare, il a utilisé une pédale Whammy de la marque Digitech sur le solo (3 :52). Cette dernière, réglée sur deux octaves supérieures, était poussée en avant et en arrière. La technique de Morello reste décisive : c'est en effet le trémolo picking qui donne au solo de Killing In The Name toute sa force.

38 sons légendaires de guitare sous effets
Joe Walsh
Rocky Mountain Way

Guitariste : Joe Walsh
Effets utilisés : Homemade Talk Box
Album : The Smoker You Drink, The Player You Get (1973)

Ce classique du rock, présent sur toutes les ondes radio, fut l'une des premières chansons à utiliser un effet Talk Box sur guitare électrique (3 :11). Walsh fabriqua lui-même son propre modèle, mais commença vite à collaborer avec l’ingénieur Bob Heil pour mettre au point la version commerciale de la Talk Box. Cet effet sera plus tard spontanément associé à Peter Frampton.

38 sons légendaires de guitare sous effets
The Smiths
How Soon Is Now?

Guitariste : Johnny Marr
Effets utilisés : Tremolo (Fender Twins), AMS harmoniser
Album : Hatful Of Hollow (1984)

Le guitariste Johnny Marr et le producteur John Porter ont ajusté manuellement les rythmes du trémolo de ce riff lancinant et quelque peu vaseux, joué sur deux paires de Fender Twins, jusquà ce que les rythmes finissent par coïncider. Ensuite, Marr a joué un slide bien hurlant en harmonie avec le riff précédent. Il nous raconte, "Je voulais une intro qui soit presque aussi puissante que Layla. Quand tu entends cette intro dans un pub ou dans un club, tu sais tout-de-suite ce que c'est".

38 sons légendaires de guitare sous effets
John Mayer
Bigger Than My Body

Guitariste : John Mayer
Effets utilisés : Linn AdrenaLinn
Album : Heavier Things (2003)

Le riff d’intro du hit de Mayer s'est imposé à lui lors d’une visite au magasin de musique Rudy’s à New-York. Il s'y était rendu pour essayer une guitare Rick Turner et le boîtier d'effets séquentiels AdrenaLinn de Roger Linn. Il nous raconte : "J’ai découvert cette combinaison entre le rythme et l’Arpeggiator. Je n'avais jamais entendu ça auparavant...". C'est avec ce titre qu'il a connu son premier succès. C'était le début de la célébrité.

Share this Article
Google+

Most Popular

Edition: FR
TopView classic version