30 leçons à retenir de la Beatlemania

25th Feb 2014 | 15:00

30 leçons à retenir de la Beatlemania
30 leçons à retenir de la Beatlemania
Apprenez les ficelles du métier en compagnie de John, Paul, George et Ringo

LES BEATLES AUX USA : Que vous ayez décidé d'apprendre la guitare ou de perfectionner votre jeu et votre songwriting, il n'y a pas de meilleure école que celle des Beatles pour les adeptes de la six-cordes.

Comme chacun sait, les Fab Four vouaient un intérêt obsessionnel à la guitare qui les a non seulement poussés à traverser toute l'étendue du Liverpool de leur jeunesse pour savoir comment jouer un Si7, mais qui les a également stimulés dans leur quête de nouveaux accords, de nouveaux sons et d'innovations en tout genre.

Cette quête incessante a porté ses fruits et profite depuis à tous les guitaristes du monde. En effet, quand il s'agit d'apprendre les ficelles de ce métier, autant se tourner vers le groupe de guitaristes le plus célèbre de toute l'histoire !

C'est donc sans plus tarder que nous nous plongeons corps et âme dans ce défilé de 30 leçons inestimables héritées de la Beatlemania.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
La clé du mystère

Tout est relatif

Écoutez All I've Got To Do et vous entendrez deux accords dominants : Mi et Do# mineur. Le premier est un accord majeur, le deuxième est l'accord mineur relatif. Le couplet, qui représente l'épicentre mélodique, passe d'un accord à l'autre sans jamais se positionner sur l'un ou l'autre.

Ne collez pas trop à la clé

Basé sur des accords de Mi et de La, le couplet de Please Please Me est en Mi majeur. Cependant, le break en milieu de couplet 'emprunte' un accord de Sol à la tonalité de Mi mineur, ce qui donne Mi Sol La Si et contribue à créer un changement harmonique qui modifie l'ambiance.

Passer de majeur à mineur

Une autre approche classique des Beatles réside dans le changement de majeur à mineur. Essayez La, La mineur, Mi. C'est un simple changement de La à Mi si ce n'est que le La mineur joue un rôle très important dans la transition chromatique vers l'accord de Mi.

Familiarisez-vous avec les relatifs mineurs

Comprendre la relation entre les accords majeurs et leurs relatifs mineurs ouvre la porte à de nombreuses possibilités musicales. Si vous vous sentez un peu perdu dans les méandres de la relativité, commencez tout simplement par l'accord majeur de la clé que vous aurez choisie et descendez de trois demi-tons. Ou bien aidez-vous de notre diagramme ci-dessous.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Aidez-vous des harmonies vocales

La richesse de l'arrangement vocal chez les Beatles apporte souvent de la profondeur supplémentaire à l'harmonie d'ensemble. Dans Ask Me Why, les parties chantées mettent en valeur les notes les plus colorées des accords de guitare.

Vous pouvez créer une harmonie simple en montant vos choeurs d'une tierce (un ton et demi) au-dessus de chaque note de la mélodie principale.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Ajoutez du corps à l'ensemble

Les Beatles n'utilisaient pas leurs guitares acoustiques pour le seul bénéfice de simples petites ballades.

Ils utilisaient souvent leurs Gibson J-160E pour ajouter des parties rythmiques aux arrangements d'ensemble. Dans ce contexte, l'ajout de texture percussive permet de faire en sorte que la chanson bouge.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Apprenez les noms des accords que vous jouez

Précédemment, nous vous avons suggéré d'utiliser des accords différents de ceux de la tonalité dans laquelle vous vous trouvez.

Ils se matérialisent sous la forme de chiffres romains, ce qui signifie qu'ils peuvent être utilisés quelle que soit la tonalité de la chanson que vous jouez. Vous familiariser avec eux n'est pas aussi compliqué qu'il n'y paraît. Les tableaux ci-dessous vous indiquent les notes, les intervalles et les accords des clés de Mi majeur et de Mi mineur.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Maitrisez la progression I IV V

Vous rafraichirez dès lors la progression de base du rock'n'roll en I-IV-V par un bref détour en dehors de la tonalité comme le font les Fab Four à la fin de chaque couplet sur I Saw Her Standing There.

Soyez sûrs de maîtriser la progression de base et expérimentez en incluant d'autres accords. Essayez par exemple d'évoluer vers un le sixième bémol ou septième degré bémol.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
La règle des accords partiels

Lennon et Harrison ne jouaient souvent que deux ou trois cordes de chaque accord. Essayez donc de jouer des accords partiels sur une guitare électrique et des formes d'accords complètes sur acoustique comme le faisaient les Beatles sur Can’t Buy Me Love.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Ajoutez un peu de bruit

En plus d'avoir répandu la guitare pop tout autour du monde, les Beatles nous ont légué un son si particulier toujours utilisé en rock : celui du Vox AC30.

Le son si particulier des lampes de puissance EL84 est la clé pour sonner comme les Beatles. Si vous n'en avez pas sous la main, choisissez-là sur un ampli à modélisations.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Les accords en octave utilisés par George

Dans des chansons comme Please Please Me, George Harrison utilise des formes d'accords à l'octave comme montrés ci-dessus contrairement à ceux plus courants joués sur les 5e et 3e cordes.

Il n'y a aucun bénéfice autre que celui du confort ici. Ceci dit, si vous jouez ces accords sur une guitare à 12 cordes, vous trouverez un arrangement des notes différent aux différentes octaves, cela peut donc être intéressant à essayer.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Jouez vos ponts en mineur

L'une des progressions les plus célèbres des Beatles est de passer d'une séquence d'accords majeurs dans un couplet à un pont ou un refrain commençant par sa relative mineure pour un changement d'ambiance. Vous pouvez l'entendre sur Misery :

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Qui a besoin d'accords ?

Entrainez-vous à jouer des accords en n'utilisant que les notes fondamentales, les arpèges ou deux/trois notes de la forme courante. Le mix des arpèges joués par la basse et les deux guitares créent un changement constant dans les parties rythmiques. Écoutez I Saw Her Standing There pour comprendre de quoi il s'agit.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
L'accord de l'intro de A Hard Day's Night

La façon exacte de jouer cet accord a été l'objet d'un long débat et plusieurs propositions ont été établies au fil des années.

Les musiciens jouant pour le spectacle londonien de reprise des Beatles Let It Be Live utilisent un Fadd9 joué sur une guitare à 6 cordes et un Am11 joué sur une guitare 12 cordes. Le tout était chez les Beatles accompagné par un Ré joué par McCartney à la basse. Mixées ensemble, les notes forment un Dm7add11, mais vous pouvez jouer un Dm11 avec une basse de sol si vous jouez seul avec votre guitare.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Connaissez vos influences

Les Beatles étaient également un fabuleux groupe de reprises. Certaines des versions de chansons composées par d'autres groupes sont devenues plus célèbres que les originales. C'est le cas Twist And Shout, alors ne soyez pas effrayés de faire des reprises inattendues, assurez-vous juste d'y mettre votre touche personnelle !

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Perfectionnez-vous !

Avec des centaines de concerts au compteur, on peut dire que lorsque les Beatles en sont venus à enregistrer Please Please Me, ils étaient aussi précis qu'une montre suisse.

Au final, leur premier album a été enregistré en à peine 10 heures. La leçon ? Mettez vous au taf et vous aurez un meilleur son (en plus d'économiser de l'argent en heures de studio !).

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Peaufine ton look coco !

Les Beatles choisissaient leurs costumes et faisaient attention à avoir la même coupe de cheveux. Cette attention à leur image a sans aucun doute été un avantage pendant leur période de conquête du monde !

Vous choisirez probablement quelque chose de complétement différent avec votre groupe, mais rappelez vous qu'une image facilement identifiable et cohérente est vitale.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Rappelez-vous de l'importance d'une bonne transition

Les chansons des Beatles ont tout un tas de refrains accrocheurs et d'intros prenantes, mais ils avaient aussi compris l'importance d'une bonne transition.

Écoutez simplement I Want To Hold Your Hand ou From Me To You et vous pourrez constater à quel point un bon pont est important pour un chanson.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Jouez comme John

Un jour, John Lennon a dit cette phrase célèbre : “Avant Elvis, il n'y avait rien.”

Pas étonnant donc que le rock ’n’ roll américain ait été sa principale influence aux débuts du groupe, avec le rockabilly et le skiffle. Son rôle en tant que guitariste dans les premières années des Beatles était surtout d'élaborer des rythmes et de solides grooves. Il établissait les fondations harmoniques et tissait une toile de fond pour les riffs contagieux et les solos soigneusement exécutés de Georges Harrison.

John jouait surtout de l'électrique, mais il jouait aussi de l'acoustique avec des ballades et des morceaux aux tempos rapides comprenant des séquences de croches inspirées des premiers musiciens rock'n'roll comme Buddy Holly. Le plus important pour imiter le style de John est de jouer de façon agressive et de prêter attention à la manière dont il utilise les accords mineurs, souvent dans des progressions d'accords majeurs.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Diversifiez votre jeu

Restez sur des accords augmentés pour mettre en avant un changement. Essayez par exemple l'enchainement E, Eaug, A, en vous aidant du schéma ci-dessous. La chanson Ask Me Why est un super exemple.


30 leçons à retenir de la Beatlemania
Écrivez sur des sujets que vous (et votre audience) connaissez

De la Pop musique simple et directe glorifiant l'amour et la vie + parler le même langage que ceux qui vous écoute = tube à large portée.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Libérez les basses !

Les lignes de basse de Paul McCartney sont le liant harmonique dans bien des chansons des Beatles.

Encouragez votre bassiste à explorer des contrepoints mélodiques plutôt que de rester confiné à suivre les notes fondamentales. Vous pouvez même doubler ces lignes (basées sur les notes de la gamme du morceau) à la guitare.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
LA mélodie cachée

De la même manière qu'avec les notes de passage à la basse, il est possible d'utiliser dans la mélodie vocale des notes occasionnelles qui ne sont pas de la tonalité du morceau mais créent un ligne mélodique dans une progression d'accords.

Le début de If I Fell en est un bon exemple :

30 leçons à retenir de la Beatlemania
La progression I-II-IV-I

C'est ou ça n'est peut-être pas honnête de dire que les Beatles ont été les pionniers de la progression I-II-IV-I avec Eight Days A Week, mais cette séquence réapparaitra également dans les albums plus tardifs.

You Won’t See Me et Lonely Hearts Club Band issus de l'album Sergent Pepper sont deux exemples de choix, révélateurs de la volonté du groupe de retourner à leurs origines musicales.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Utilisez des cadences inatendues

Dans une progression classique d'accords de type I-IV-V, il est naturel d'avoir l'impression que le cinquième degré (V) se doit d'être suivi du premier degré (I).

C'est ce que l'on appelle "la résolution" et la sensation qu'une ligne mélodique arrive à sa fin trouve un écho théorique dans le terme de 'cadence'. Jouez simplement les accords ouverts de D7 (le degré V dans un morceau en G) et l'accord de G (degré I) pour sentir cet effet. Lorsque vous jouez le D7 vous sentez de part la tension mélodique qu'un accord de plus est nécessaire pour finaliser la progresssion.

Par exemple, dans Do You Want To Know A Secret, le degré VI suit directement le 5ème ce qui donne l'impression que le premier degré n'est pas là où il faut. Essayez, en commençant par une progression en I.IV.V (E, A, B par exemple) et essayez après le B de jouer des accords de C#m, F#m et G#m.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Il ne s'agit pas que de mots

Yeah... Woooooo... Na na na...

Le passage d'un tube qui se retient le plus n'est pas obligé de constituer des paroles cohérentes, il peut juste s'agir d'un son, tant qu'il est produit avec conviction...

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Des accords constants

Les Beatles ont utilisé ce truc, mais il a été employé par des tas de musiciens dont Oasis (Wonderwall) et les Foo Fighters (Best Of You) depuis.

Lorsque vous choisissez vos accords, essayez de les inverser lorsque les notes les plus aigues restent constamment à la même hauteur. Cela fonctionne particulièrement bien si les notes sont à vide pour un maximum de résonance.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Jouez comme George Harrison

George Harrison était le guitariste lead par excellence.

Comme tous les grands joueurs, son style était le résultat d'un mélange éclectique d'influences. Big Bill Broonzy, Django Reinhardt, Slim Whitman, Chet Atkins, Carl Perkins et Lonnie Donegan ont tous été des inspirations pour le jeune Harrison. En écoutant beaucoup de styles différents, blues, jazz, country, rockabilly et skiffle, il a pu développer un jeu au son et à l'identité très personnelle.

Apprenant la guitare en copiant ce qu'il entendait sur les disques, George a démontré de très solides aptitudes en guitare solo dès le début des Beatles. Son rôle dans le groupe était clairement défini comme guitariste lead et le son des Beatles doit beaucoup à ses riffs, plans et solos mémorables.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Le pouvoir des 12 cordes

En plus du son distinctif de Vox, les Beatles ajoutaient des harmoniques supplémentaires à leurs morceaux en utilisant des guitares à 12 cordes.

Les 4 cordes les plus basses sont accordées par paire à l'unisson et à une octave d'intervalle. Les deux notes les plus hautes quant à elles sont accordées comme sur une guitare normale. Le résultat est un superbe effet de chorus qui déborde d'harmoniques.

Vous trouverez ci-dessous le nom de deux guitares à 12 cordes relativement abordables :

Hagstrom Viking DLX 12 (680 euros environ) Par la barbe d'Odin voilà une formidable guitare ! Nos amis de Total Guitar avaient été conquis par cette demi-caisse Viking et les sons rendus possibles par cette 12 cordes : des sons clean vintage aux riffs menaçants. La touche en résine d'Hagstrom ajoute encore davantage de fréquences aiguës au corps en érable.

Ibanez Artcore AS7312 (469 €) La moins chère de ce duo, et la AS7312 n'en est pas moins attractive. Une paire de humbuckers est montée sur un bloc de sustain situé à l'intérieur du corps en érable. Cela permet de réduire le larsen tout en rendant la guitare plus facilement jouable sur scène.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Accords de banjo

La formation de John Lennon comme joueur de skiffle se ressent dans pas mal de ses formes d'accords qui dérivent du jeu sur un banjo.

C'est surtout vrai pour les accords de D/F#. Pour ce faire, jouez une forme d'accord de Ré standard (xxx323) et jouez un F# avec votre 4e doigt. Déplacez ensuite cet accord sur le manche pour obtenir différentes sonorités !

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Composez, et composez encore.

Les Fab Four ont enregistré 4 albums en une période de deux ans, les faisant passer de simple musiciens du Star Club d'Hamburg au plus grand groupe du monde. La leçon ? Plus vous composez, meilleur vous serez !

30 leçons à retenir de la Beatlemania
Une collection de médiators

Si vous essayez de copier le rythme de triolets typique de Lennon sur All My Loving, essayez d'utiliser un médiator fin et souple. Ils restent moins coincés dans les cordes et vous donneront même davantage d'attaque.

30 leçons à retenir de la Beatlemania
N'imposez aucune limite à votre créativité.

Leur période complétement expérimentale n'est peut-être apparue que très tard dans leur carrière, mais même le premier album des Beatles couvre un bel éventail de styles mêlant surf, rock'n'roll, country jazz et soul. Pas mal pour un 'simple groupe de gratteux' !

Share this Article
Google+

Most Popular

Edition: FR
TopView classic version