Petit kit de survie du batteur en tournée

19th Aug 2014 | 09:40

Petit kit de survie du batteur en tournée
Éclatez-vous, à chaque fois !
Ben Dawson (Palehorse, Million Dead, Mothlite)

"Le plus important dans la vie d'un batteur, c'est de s'éclater. Si par hasard, tu te retrouve derrière le volant pour organiser le concert ou pour emmener tout le monde au bon endroit, il ne faut pas perdre de vue les raisons pour lesquelles tu le fais. Si ça s'engueule et que tu finis par trouver que tout ça n'en vaut plus la peine, alors arrête tout de suite !

Il faut parfois se rappeler pourquoi on a commencé à jouer. L'argent ? Le succès ? J'crois pas. C'est ta musique, c'est ta vie. Fais-le de façon à ce que ça marche pour toi.

Petit kit de survie du batteur en tournée
Faut que ça groove !
Jean Paul Gaster, Clutch

" Le plus important pour moi, c'est que tout le monde passe un bon moment. Il faut que tous ceux qui sont venus en profitent. Même ceux qui se retrouvent tout au fond. Je veux qu'ils entendent parfaitement le groove que je suis en train de jouer.

"Pour en arriver là, il est impératif de rester cool. J'arrive, je m'asseois devant mes fûts et je commence à jouer... J'essaye de rendre l'expérience aussi physique que possible et de ne pas me prendre la tête sur la technique. Je m'entraîne tous les jours, alors, lorsque je joue devant un public c'est le moment où je me laisse complètement aller à la musique et c'est tout."

Petit kit de survie du batteur en tournée
Maintenir l'énergie pour les performances qui rockent
Scott Rockenfield, Queensrÿche

"J'ai la chance de faire encore partie du business de la musique et des tournées à travers le monde. Et ça fait maintenant 30 ans. Pour assurer la bonne performance du groupe, nous sommes tous obligés de rester au top de la forme. Ça se traduit par du repos, un bon régime alimentaire et éviter les excès.

Lorsqu'on fait un concert de 90 minutes, deux heures même parfois, c'est pas facile physiquement. Je fais donc mon possible pour arriver relax et bien préparé."

Petit kit de survie du batteur en tournée
Relaxe, relaxe pour garder des mouvements souples
Pat Lundy, Funeral For A Friend

"Imaginez vos baguettes comme une extension du bras. Elles doivent se soumettre à votre jeu et jamais le contraire. Ça peut paraître un conseil un peu facile mais quand on y réfléchi, c'est d'une importance capitale. La fatigue qui en résulte peut complètement bousiller une session ou même une performance.

Relaxez-vous et laissez la technique vous transporter. Rappelez-vous que jouer de la batterie devrait toujours être un plaisir. Gardez un esprit de défi et ne vous laissez jamais abattre."

Petit kit de survie du batteur en tournée
De l'exercice pour de l'énergie à a pelle avant de monter sur scène
Joe Longobardi, Defeater

"En ce moment, je fais la tournée 'Warped Tour'. C'est du jamais vu ! Il y a 80 groupes, des milliers de gamins. C'est le bordel ! J'essaie de faire de l'exercice tous les jours et de courir le matin. Ça ne me prend que 30/45 minutes mais une longue course, c'est une nécessité. Pour un batteur qui joue dans un groupe comme le nôtre, qui a des sons puissants et rapides, il me faut rassembler beaucoup d'énergie.

Il faut uliliser son énergie avec parcimonie, savoir la libérer au bon moment. Il faut souffler et ne pas vous fatiguer dès les premiers morceaux. Vous le ressentirez dans l'heure qui suit. C'est sans répit ! Vous devez tenir jusqu'à la fin. Vous serez à plat ! Travailler un peu chaque jour sur des pads pendant 45 minutes est un bon entrainement. Ça vous assouplit les mains et les bras. C'est aussi une bonne manière de garder des tendons et des muscles détendus. Une garantie contre les crampes !"

Petit kit de survie du batteur en tournée
Surtout, n'oubliez pas votre oreiller !
Nigel Powell, Frank Turner/ The Sleeping Souls

" Faites en sorte de savoir à l'avance ce dont vous aurez besoin. Assurez-vous toujours qu'il ne vous manque rien. Pour les festivals, je répartis mes instruments dans des pochettes différentes : mes cymbales dans une caisse, le toms basses dans une autre pouvant contenir aussi les pédales kick, la caisse claire et le sac de baguettes et de percussions.

L'avantage de cette répartition, c'est de pouvoir rembourrer la seconde caisse avec un oreiller. C'est dingue, le nombre de kits de location de festival qui vous arrivent avec des grosses caisses sans sourdines !"

Petit kit de survie du batteur en tournée
Y en a même qui crashent zzzzzz
Nick Augusto, Trivium

"Ah, les festivals ! On ne sait jamais ce qu'ils vous réservent. Mais ça ne veut pas dire qu'on ne puisse pas reprendre un peu de contrôle sur la situation et s'assurer une performance qui en jette pour tous les publics ; les fans aussi bien que pour les gens qui ne connaissent pas votre groupe.

Pour moi, le plus important, c'est de faire en sorte que quelque chose se passe avec le public et de jouer le mieux possible (tout en essayant de survivre durant la tournée des festivals !). La formule est simple : du repos ! Durant des périodes intensives de voyage, on doit, la plupart du temps, jouer dans des conditions qui peuvent être stressantes. Il y a souvent des imprévus, le mauvais temps, des problèmes de matériels. Et puis finalement, si vous êtes bien dans votre peau, au meilleur de votre forme, les tournées sont bien plus sympas."

Petit kit de survie du batteur en tournée
Tom Heron, The Xcerts
un petit boulot, pourquoi pas !

Un petit boulot, c'est pas exactement la panacée d'une rock star en devenir mais c'est parfois une nécessité, surtout au début. Essayez de trouver quelque chose qui vous plaise, qui ait un rapport avec la batterie (enseignement...) et qui ait des horaires souples.

Petit kit de survie du batteur en tournée
Arejay Hale, Halestorm
De l'eau et du respect, une formule qui marche

"Boire beaucoup d'eau et rester désaltéré, c'est important pendant une tournée. Surtout pour les concerts en plein air. En été, il peut faire chaud. La batterie, c'est très physique. Il faut vraiment essayer de l'appréhender comme l'entraînement d'un athlète en restant désaltéré, bien nourrit et bien reposé.

Pour qu'un gros concert se passe bien, on a tous un rôle à jouer dans le bon déroulement des opérations. À commencer par montrer un minimum de considération pour les têtes d'affiches. Ne vous mettez pas, par exemple, à jouer pendant que l'ingénieur du son se règle sur le système son ou ajuste le volume des autres instruments. Il faut aussi être prêt à pouvoir monter et démonter son matos rapidement pour laisser la place aux autres.

Ah ! Et un autre de problème de taille : la puanteur ! S'il n'y a pas de douche, il y a toujours les lingettes et Febreze pour les vêtements !"

Petit kit de survie du batteur en tournée
Alcool et batterie, un mauvais mélange
Justin Foley, Killswitch Engage

Règle numéro 1 : jouer sobre ! C'est peut-être pas un truc très populaire mais pour moi, ça marche. Je suis exigeant et veux un jeu à la hauteur. Ça ne me dérange pas d'attendre la fin d'un concert pour boire une bière ou deux. Je me réserve les grosses sessions pour les dimanches !

Petit kit de survie du batteur en tournée
Bien préparé et ponctuel
Simon Chambers, Attention Thieves

"Assurez-vous d'être bien préparé avant de partir. Emportez toujours du matériel en plus : baguettes, peaux, feutrines, pleins de clés d'accordage aussi . Je ne sais pas pourquoi mais je finis toujours par les perdre !

Je recommenderais aussi d'emporter tous vos pieds (accastillage en général)à tous les concerts auxquels vous allez. Il n'y a rien de plus frustrant que d'avoir à utiliser du matériel qu'on ne peut pas régler pour une raison ou pour une autre ou pire, comme il arrive parfois, qui ne marche carrément pas. Dernier point ! Arrivez le plus tôt possible. Il est très inconfortable de se préparer dans le stress."

Petit kit de survie du batteur en tournée
Faut que ça colle
Chris Rivers, Heaven's Basement

"Jouer à l'extérieur et à l'intérieur sont des expériences complètement différentes. Le truc pour moi, quand je passe d'une situation à l'autre comme ça, c'est le changement de sensation du 'grip' des baguettes. Pour remédier au problème, je me verse une canette de coca sur les mains. Je n'ai rien trouvé de plus d'efficace pour garder mes baguettes bien en main et d'éviter de les voir m'échapper des doigts en pleine action.

La plupart du temps, personne ne vérifie les sons. Alors, je demande aux ingé' sons de monter mes batteries à fond. Puis, j'adapte mon jeu là-dessus. J'ai joué à l'extérieur au Québec en mars. On était gelés ! Les peaux étaient dures comme du béton. Faites attention de ne pas vous casser les bras !

Petit kit de survie du batteur en tournée
les feuilles de palmier pour remédier à la chaleur
Gabe Barham, Sleeping With Sirens

"Ne jamais partir sans des montagnes de baguettes et des feuilles géantes de palmier. En tournée, j'emporte systématiquement deux paires de baguettes. Pareil pour les cymbales, caisses claires, peaux, pédales. Aussi indispensables, des pansements pour les ampoules aux doigts.

En ce moment, on est sur la tournée 'Warped Tour". On s'est retrouvé dans la situation cauchemardesque où rien ne marchait au premier concert qu'on a donné. Un problème de son, on n'entendait pas les autres musiciens du groupe. C'était l'horreur ! Alors, on s'en est tenu à des vieux morceaux qu'on a réarrangés et finalement, tout s'est super bien passé. Parce que pour moi, c'est ça le plus important dans le 'live', c'est de s'éclater !

Cela dit, il reste le problème de la chaleur. C'est quelque chose que je prends très au sérieux. Ma solution ? Je donne de bons pourboires à mes assistants pour qu'ils me rafraîchissent avec des feuilles géantes de palmier pendant que je joue. Sinon, c'est intenable !

Petit kit de survie du batteur en tournée
Le secret, rester calme
Bob Barrett, Great Cynics

"Tout peut arriver en tournée : des baguettes qui cassent à la gastro carabinée. Alors, le mieux, c'est d'apprendre à accepter d'entrée les imprévus. Un conseil, restez cool dans n'importe quelle situation. Si quelque chose ne va pas comme vous voulez, comme par exemple un truc qui ne va pas avec le matériel, c'est pas la mort ! Prenez-le comme un défi.

Le plus important, c'est d'être calme pour vous mais aussi pour ceux qui vous entourent. Ce qui marche particulièrement bien pour moi, c'est une longue balade, tout seul tranquille quand je me sens claustro ou quand je sais que le retour au bercail est encore une lointaine perspective."

Petit kit de survie du batteur en tournée
Préservez-vous à tous les niveaux
Ben Kennedy, session drummer

"Ne travaillez pas pour des clous ! Trop de jeunes se font expoiter ! Négociez avec votre label, la direction, les agents et les promoteurs avant même de commencer la tournée"

C'est important de bien s'amuser et de créer des liens avec le autres membres du groupe mais il faut tout faire avec modération. C'est très facile de se laisser aller à trop boire et manger n'importe quoi. Mais quand on fait ça sur une trop longue période, la performance s'en ressent à un moment ou à un autre. Et restez créatif pendant les tournées ! Il y a beaucoup de temps morts entre les performances. Profitez-en pour écrire, organiser votre agenda ou même calculer vos impots ou encore employer ces moments pour promouvoir le groupe par le biais des réseaux sociaux. Organisation, c'est la clé !

Petit kit de survie du batteur en tournée
Investir dans un éventail
Benoît Carlens, Now, Voyager

"Pour les tournées, il est crucial d'avoir toutes sortes de pièces en plus . Baguettes, peaux, clés, vis... Personne n'a envie de se retrouver à chercher un magasin de musique à une heure d'un concert dans une ville inconnue dont on ne parle pas la langue.

Assurez-vous de venir muni d'un éventail. Ils vous sauveront la vie lors d'un concert en plein été ou dans les tout petits espaces pleins à craquer. L'air frais fait une vraie différence quand il faut conserver toute son énergie pour un jeu parfait."

Petit kit de survie du batteur en tournée
Échauffez-vous !
Arejay Hale, Halestorm

"On sait tous que s'échauffer juste avant un concert, c'est important. C'est bon pour les articulations et donner une bonne définition à vos frappes. Je commence doucement avec des frappes simples, pour continuer sur des roulements doubles. Et puis, j'enchaîne en corsant un peu les choses avec des paradiddles et des flams.

S'étirer est aussi essentiel. Je m'étire les poignets, les épaules, le dos et les jambes pour me dégourdir avant un concert. Je fais aussi des exercices plus vigoureux, du style, pompes, sauts accroupis... pour faire circuler le sang et garder une bonne forme générale. C'est jamais bon de se sentir fatigué en plein milieu d'une performance."

Petit kit de survie du batteur en tournée
Une tension parfaite
Jake Crawford, Acoda

" J'ai découvert les clés de batterie sensibles à la tension. Elles m'ont été, tout récemment, recommendées par un ami batteur, Jamie Cross de chez DC Drums. Je ne m'en sépare plus ! Elles sont géniales, surtout lorsque vos peaux se détendent à cause des variations de température.

Les clés vous 'disent' exactement à quel moment vos peaux sont parfaitement accordées. Ça fait gagner un temps pas possible. On peut se concentrer, du coup, sur d'autres trucs. Les exercices physiques sont beaucoup plus importants. Je sais, ce n'est pas la première fois qu'on vous le dit mais personne n'a envie de se retrouver avec un froissage en plein milieu d'une tournée."

Petit kit de survie du batteur en tournée
Laisse tomber le Fanta !
Shad Hamawe, Being As An Ocean

"Passer un été à jouer en 'live', c'est stressant mais c'est aussi une expérience profondément satisfaisante. Tu passes ton temps dans un environnement survitaminé et plein de soleil, c'est difficile de ne pas en sentir les bénéfices. T'es heureux toute la journée. Mais il fait chaud la plupart du temps et il ne faut pas oublier de boire. C'est essentiel !

Bois de l'eau, évite les boissons sucrées. Respire et reste calme. Si on est stressé sur scène, on n'a pas un jeu fluide."

Petit kit de survie du batteur en tournée
Copiner avec le personnel du festival
Tom Wood, Beasts

"L'ingénieur du son, c'est ton meilleur pote dans une tournée. Facilite-lui la tâche en t'installant rapidement et efficacement sur ton kit et surtout ne te mets pas à faire d'effets techniques entre les morceaux !

Retiens des noms ! Se faire des potes parmi les ingénieurs du son peut faire toute la différence entre une bonne performance et une mauvaise. Joue toujours comme si tu jouais pour la première fois. Éclate-toi sur scène ! La timidité, ça ne marche pas du tout."

Petit kit de survie du batteur en tournée
Vivez l'instant, vous aurez de beaux souvenirs
Needles, The Defiled

"C'est la deuxième fois que je fais le Download Festival. La première fois, c'était avec mon ancien groupe Nya sur la scène Doghouse Stage et l'autre fois, aussi, avec les Defiled sur la scène Pepsi Max Stage, l'année dernière. J'ai adoré les deux occasions. L'atmosphère était vraiment géniale !

J'ai joué aussi à Londres avec les Defiled, sur la scène de Brixton Academy, c'était géant ! Je réalisais un rêve d'enfance. J'ai aussi vraiment trippé sur le Dragonforce Tour de l'année dernière. J'adore jouer pour une foule de 80 000 personnes dans une grande salle. Ah ! Je ne veux pas oublier de mentionnner aussi l'Olympic Closing Ceremony avec les Stomp, c'était quelque chose aussi !

Petit kit de survie du batteur en tournée
Taper dans tous les domaines, première partie
Simon Cripps, Jim Lockey & The Solemn Sun

"À moins d'avoir plein de fric à dépenser en tournée, on ne peut généralement pas vraiment s'offrir du staff. Alors il faut s'organiser, déléguer. Pour moi, c'est la clé pour éviter le stress et même réussir à faire de l'expérience d'une tournée, un truc entièrement positif. On a tous des points forts mais ça ne veut pas dire que l'on doive se cantonner à ce que l'on sait faire de mieux. Il faut être prêt à s'entraider et à se remplacer s'il y a un problème.

Pendant que j'installe mon kit, le chanteur, qui n'a qu'une acoustique à brancher, va s'occuper d'installer le marchandising. Une autre fois, s'il est occupé à changer des cordes de sa guitare, c'est quelqu'un d'autre qui s'occupera des bannières à accrocher. Quelqu'un d'autre peut même venir l'aider si ça fait une demi-heure qu'il est dessus. Notre bassiste est aussi notre tour manager, il partage la conduite avec notre chanteur. On économise pas mal en s'organisant comme ça.

Petit kit de survie du batteur en tournée
Taper dans tous les domaines, deuxième partie
Nigel Powell, Frank Turner

"Si vous faites partie d'un groupe, j'espère que vous avez compris qu'il fallait que tout le monde s'y mette ! En particulier pour le côté business : courir chercher les tee-shirts à la poste, la mise à jour de Facebook, reconduire tout le monde après un concert. Tout cela nécessite de l'organisation et du partage des tâches.

Même si je ne suis qu'une pièce rapportée dans le groupe de Frank Turner and The Sleeping Souls, j'essaye toujours de toucher un peu à tout. Le guitariste, le bassiste et moi avons construit une salle de répète. J'ai fait de l'organisation de tournée pendant que j'étais à la batterie. Je bidouille avec la tech sur la guitare de Frank. Ne vous faites pas exploiter. J'ai encore des palpitations quand il faut que j'aille réclamer ma paye mais je sais aussi que j'ai bien bossé, je le mérite. Et si ça ne leur convient pas alors je préfère que ce soit un autre qui fasse le boulot à ma place.

Petit kit de survie du batteur en tournée
Batteur bricoleur
Robin Guy, Guy McCoy Torme

"Surtout, évite de faire tomber ta boisson sur scène ! C'est vraiment la merde ! Ça m'est arrivé comme vous l'avez sans doute compris. Il a fallu agir : je suis allé dénicher ma scie à métaux, j'ai 'emprunté' une des caisses à bière que j'ai découpé dans un porte-bouteille à six trous : deux trous pour l'eau, deux autres pour les Lucozades et deux pour les bières. Plus d'angoisse, le concert s'est très bien passé !

Un truc pour ne plus jamais perdre vos clés d'accordage. Achetez un cable élastique et une attache, mettez-y toutes vos clés et attachez le tout sur une coquille de votre tom basse. C'est tout bête mais chaque fois que vous avez besoin de faire un peu d'accordage entre les morceaux, ben, vous savez où les trouver !

Petit kit de survie du batteur en tournée
Le bain de foule
Jeremy Spencer, 5 Finger Death Punch

"L'un de mes meilleurs souvenirs de concert, c'est sans doute le Festival Download 2010. Il y avait une foule de 90 000 personnes. Tout se passait bien, tranquille. Nous étions sur notre dernier morceau quand Ivan a invité la foule à faire du 'surf crowd' pour venir lui serrer la main. En quelques secondes, c'était le chaos complet. 5 000 personnes se sont jetées sur les barricades.

C'était incroyable ! Il n'y avait pas assez de sécurité et il a fallu s'arrêter de jouer. Le promoteur nous a demandé de l'aider à reprendre le contrôle sur la foule mais nous a quand même laissé finir la chanson. Notre performance ce jour-là a fait le tour des rubriques du festival. Je n'oublierai jamais !

Petit kit de survie du batteur en tournée
Sors le gilet !
Ben Dawson (Palehorse, Million Dead, Mothlite)

"En tournée, il te faut un bon pull. Il y a plein d'autres trucs qu'il ne faut pas oublier (un tas de baguettes, du ruban adhésif), bien sûr ! Mais ça, ça fait partie du kit de survie. Un livre, un lecteur CD, ça aide pendant les moments où tu as besoin de solitude.

Il peut faire vraiment froid, parfois. Je me souviens à Bradford, c'était l'horreur ! Surtout quand il fallait dormir dans la camionnette. Parce qu'il faut TOUJOURS que quelqu'un dans la camionnette monte la garde pour le matos. Et quand c'est ton tour, il faut au moins deux pulls et un décapsuleur !"

Petit kit de survie du batteur en tournée
Un petit chez soi dans la valise
Scott Rockenfield, Queensrÿche

"Je m'assure de venir toujours bien préparé. J'apporte un tas de trucs. Ça m'rassure. Il n'y a rien de pire que se retrouver à chercher un truc qu'on a pas quand on est coincé dans un car ou juste avant un concert. Après 30 ans d'expérience, je fais encore mes petites listes.

Petit kit de survie du batteur en tournée
Connais tes droits !
Paul Ford, The JCQ

"Ceux qui, comme moi, ne peuvent pas s'offrir un 'tour manager', doivent tout faire eux-mêmes. Ça fait plusieurs années que je le fais pour mon groupe. La leçon la plus importante que j'ai tirée, c'est de toujours garder une copie de ton contrat sur toi et d'en connaître, mot pour mot, le contenu.

Malheureusement, les promoteurs essayent souvent de faire des économies sur le dos des artistes. j'ai vu parfois qu'ils allaient jusqu'à refuser l'herbergement bien que la clause apparaissait noir sur blanc sur le contrat. Tu es tout-à-fait en droit de le forcer à faire ce qui est stipulé dans ton contrat. Nous ne demandons pourtant pas grand'chose. C'est pas cool de ne pas bien s'occuper de nous !

Petit kit de survie du batteur en tournée
Un peu d'organisation à l'avance pour moins dépenser de fric
Luke Johnson, Lostprophets

"Lorsque j'étais manager de mon groupe il y a quelques années. J'essayais toujours de garder le fric à l'esprit, dépenser le moins possible. D'abord, je faisais un repérage précis des hôtels et des endroits où on pouvait dormir pour rien (copains, famille...). Dès que j'avais les dates, j'organisais la tournée en fonction des hôtels pas chers qui se trouvaient sur le trajet. Si tu réserves à l'avance, tu peux facilement dormir pour 20 euros. Mon record, c'est une tournée qui nous a couté 270 euros pour quinze jours. J'étais plutôt content sur ce coup là !

"Il faut aussi un bon véhicule. Il faut pouvoir tout caler sans abimer le matériel. Le mieux, c'est de partir dans une camionnette à couchettes et remorque avec des chevilles de verrouillage. Avec tout ça, y a même pas besoin d'hôtel !

Petit kit de survie du batteur en tournée
L'expérience, il n'y a que ça
Tony Palermo, Papa Roach

"Les festivals sont hyper importants pour le groupe. Tu dois jouer devant des miliers de personnes et souvent, il n'y a pas de balances alors il te faut une équipe solide, des gens qui s'y connaissent !

"Ton matos doit être nickel. C'est crucial ! Tu vas te retrouver dans des situations toujours différentes. Tu peux jouer devant 350 000 personnes et rencontrer des difficultés techniques avant même de commencer. Tu en tires toujours quelque chose. C'est une expérience unique. Je ne vis que pour ça.

Share this Article
Google+

Most Popular

Edition: FR
TopView classic version