Le kit vintage du mois : Le Ludwig Vistalite dual blue et amber swirl

18th Mar 2014 | 13:42

Le kit vintage du mois : Le Ludwig Vistalite dual blue et amber swirl
Ludwig Vistalite kit
Le kit vintage du mois : Le Ludwig Vistalite dual blue et amber swirl
Double attache de toms
Voilà la fameuse double attache de toms 781-2 de Ludwig montée au centre. Elle requiert une clé pour tenir en place !
Le kit vintage du mois : Le Ludwig Vistalite dual blue et amber swirl
Les piques de grosse caisse
Les pics de grosse caisse rétractable et incurvés était la fierté de Ludwig à l'époque. Cela n'était pourtant pas le plus efficace malgré leurs dires.

Les kits en acrylique suscitent un véritable engouement dans les années 1970. De très nombreuses marques s'archarnent à créer leur propre version mais c'est Ludwig qui remporte la palme de l'originalité en offrant la plus grande variété de modèles. Leur look unique attire encore une foule d'admirateurs. Aujourd'hui, un autre kit Vistalite en acrylique mais, cette fois, dans un tourbillon de bleu et d'ambre !

Les kits en acrylique suscitent un véritable engouement dans les années 1970. De très nombreuses marques s'archarnent à créer leur propre version mais c'est Ludwig qui remporte la palme de l'originalité en offrant la plus grande variété de modèles. Leur look unique attire encore une foule d'admirateurs.

Le modèle que nous vous proposons ce mois-ci est une belle relique qui date de la fin des années 1970. Il fait partie de la série du kit présenté le mois dernier dans cette même rubrique, vous vous souvenez peut-être du très rare Spiral C pattern. Cette fois, il s'agit du kit Pattern 'E', avec deux bandes dites 'Swirl Amber and Blue'.

Le cercle de la caisse claire est incrusté de paillettes bleues à l'arrière alors que le cercle avant est incrusté de paillettes couleur or de manière à refléter les deux couleurs du kit.

Ludwig commence par produire des modèles unicolores en bleu (Blue), jaune (Yellow), ambre (Amber), rouge (Red), vert (Green), transparent (Clear), blanc (Solid White) et noir (Solid Black). Puis, encouragée par le succès retentissant de ces modèles, la marque s'enhardit a créer des versions plus audacieuses. C'est ainsi que naît, à partir de la fin des années 1970, la campagne 'Stripe up the band'. Elle propose les modèles Vistalite 'Rainbow' dont les fûts multicolores se déclinent en 6 designs listés de A à F. La liste des designs se décompose comme suit : Pattern A : Three Band Rainbow (horizontales); Pattern B : Five Band Rainbow(horizontales); Pattern C Spiral; Pattern D, three Band Swirl, Pattern E, Two Band Swirl et Pattern F, Vertical Bar.

Ces designs (patterns) pouvaient théoriquement être fabriqués dans toutes les combinaisons des couleurs proposées initialement. Et c'est ainsi que, dès la seconde moitié des années 1970, Ludwig est en mesure d'offrir l'alternative en acrylique (Vistalite) des fûts en bois pour presque tous ses modèles. Mais, il faut attendre 1978 pour voir Ludwig atteindre les cimes de son ambitieuse entreprise, avec le modèle Tivoli Vistalite. Il arbore une série de petites diodes lumineuses incrustées entre les bandes de couleurs de la Pattern A, Three Band Rainbow qui le faisait ressembler à un engin venu de l'espace (ambiance un peu disco avec le recul).

Mais les modes changent et l'enthousiasme pour l'acrylique s'essouffle au début des années 1980. La seconde crise pétrolière en 1979 ne fait rien pour arranger les choses même si elle n'a pas duré. Le prix des produits dérivés du pétrole ne s'envole que temporairement mais c'est assez pour provoquer l'arrêt de la production des produits Vistalite.

Le kit qui nous concerne appartient au batteur, prof et commerçant amstellodamois, Winnie Mensink. Il explique :"J'ai mis le kit sur la devanture de mon magasin Hidehitters. J'adore les couleurs combinées ! C'est une sorte de ying et de yang. La taille des fûts est la suivante : 24''x14'',13''x9'', 14''x10'', 18''x16'', les grosses tailles étaient communes dans les années 1970."

Il nous informe encore qu'il a trouvé le kit sur ebay aux Etats-Unis. "J'étais très surpris par le son plein et chaud qu'il produisait, pas du tout synthétique comme on pouvait s'y attendre. J'irais même jusqu'à dire qu'il a un son aussi chaud que celui des fûts en bois. Particulièrement satisfaisant avec le rond Silver Dot de Ludwig que je me suis procuré chez mon distributeur Ludwig, ici, à Amsterdam. Mais je suis toujours à la recherche de la caisse claire assortie. Pour le moment, je fais avec une Deep Metal Suprasonic 14''x 6,5''. Les gens l'aiment bien, elle suscite pas mal l'intérêt. Alors, pour l'instant, je la garde. J'ai frotté certaines pièces avec un produit lustrant pour voiture pour la débarrasser de ses marques mais, ce n'est pas complètement satisfaisant. Ça demanderait plus de boulot !"

Share this Article
Google+

Most Popular

Edition: FR
TopView classic version