Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps

26th Feb 2013 | 16:38

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Make It Funky - James Brown (Fred Thomas)

EXPO BASSE Dans le but de rendre un hommage approprié aux meilleurs bassistes, nous vous avons demandé de nominer vos lignes de basse préférées pour pouvoir couronner la meilleure performance de basse de l’histoire. Avec environ 10.000 d’entre vous pour prendre part à ce vote, nous sommes maintenant en mesure de vous révéler les 25 meilleurs candidates de ce sondage.

Les règles étaient simples – tant que le morceau en question était joué par des doigts humains, sur une basse électrique ou acoustique, ou sur une basse double manche, ça comptait. Les lignes de basse électroniques ou synthétisées n’ont pas été retenues ; on se penchera sur elles plus tard.

Cliquez sur la flèche de droite pour non seulement révéler le gagnant, mais pour découvrir également ce qui est sans doute la playlist de basse la plus considérable qui ait jamais été compilée, comportant des morceaux de joueurs légendaires, de mégastars mondiales et de héros de la basse contemporaine. Et tout d’abord, un petit quelque-chose pour vous faire remuer un peu…

Make It Funky

Paru en single à deux parties en 1971, puis suivi par Make It Funky pour les parties 3& et 4 sur l’album Get On The Good Foot de James Brown l’année suivante, ce groove stone et sexy constitue pour beaucoup l’ADN du hip-hop classique.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
In The Midnight Hour - Wilson Pickett (Donald 'Duck' Dunn)

Ce classique de la soul d’Atlantic Records, de Wilson Pickett, repris tant de fois, est né en 65 mais n’a jamais cessé de tourner depuis.La ligne de basse, 'Duck' Dunn, mortelle, a eu une énorme influence sur Paul McCartney à l’époque où il développait son style de jeu.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
These Boots Are Made For Walkin' - Nancy Sinatra (Carol Kaye/Chuck Berghofer)

Ce grand succès de Nancy Sinatra en 1966, écrit par Lee Hazlewood, débute par une des intros de basse les plus caractéristiques de l’histoire.Lisez le récit de son origine dans notre interview exclusive avec Carol Kaye..

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Pusherman - Curtis Mayfield (Joseph 'Lucky' Scott)

Il y a cool, et il y a mega cool. Pusherman, extrait de la bande originale de Super Fly, de Curtis Mayfield, en 1972, est admirablement sublimé par Joseph ‘Lucky’ Scott, le gars que vous avez élu 25ème meilleur bassiste de tous temps en 2010.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Super Freak - Rick James (Oscar Alston)

On passe de Super Fly à Super Freak : Rick James, qu’on a sans doute vu poser mille fois avec des basses, était un musicien compétent et polyvalent, mais c’est à Oscar Alston qu’on doit ce groove insolent, sorti en 1981, et qui devint plus tard source d’inspiration pour un mec dont les pantalons sont (sans aucun besoin de sondage) les plus baggy qu’on ait jamais été donné de voir dans l’histoire de l’humanité..

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Sweet Emotion - Aerosmith (Tom Hamilton)

On imagine combien ce doit être difficile de captiver l’attention du public quand on joue aux côtés de Steven Tyler et de Joe Perry, mais, pour une fois, c’est Tom Hamilton qui se retrouve sous les feux des projecteurs avec ce classique de 1975.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
The Guns Of Brixton - The Clash (Paul Simonon)

Le bassiste de Clash, Paul Simonon, a écrit et interprété ce morceau à tendance claustrophobe et d’influence reggae en 1979, morceau qui a été repris maintes fois par la suite, de même que samplé pour des résultats brillants..

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Stand By Me - Ben E King (Wendell Marshall)

S’il y a, dans toute cette sélection, une ligne de basse capable de vous donner des frissons, c’est celle-là. Ecrite par King en compagnie de Leiber et Stoller, c’est en fait Mike Stoller qui s’est assis au piano et a choisi le morceau de basse pendant que King chantonnait la musique de départ. L’enregistrement de la partie double basse a été joué par Wendell Marshall avec un feeling et une émotion d’une profondeur parfaite.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
What's Going On - Marvin Gaye (James Jamerson)

On pourrait facilement faire une compilation des 25 meilleures lignes de basse de tous temps en ne retenant que celles de Jamerson, mais ce chef-d’œuvre de 1971 est superbe, même comparé à tous ses autres morceaux d’un très haut niveau d’exigence. Lisez notre portrait sur James Jamerson pour en savoir plus sur l’origine de ce morceau.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Walk On The Wild Side - Lou Reed (Herbie Flowers)

L’un des titres les plus remarquables de cet incroyable album de Lou Reed, Tranformer, ce classique, produit par David Bowie et sorti en 1972, a vu le bassiste Herbie Flowers récolter un double cachet en overdubant sa ligne de double basse avec une électrique fretless.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
The Chicken - Jaco Pastorius

La Semaine de la Basse nous a déjà amenés à nous pencher sur la carrière bien trop courte de ce bassiste extrêmement talentueux qu’était Pastorius, et sa participation dans cette sélection a toujours été une évidence. Voici une des performances live les plus extraordinaires de ce grand favori…

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Good Times - Chic (Bernard Edwards)

Cette composition de 1979 de Nile Rodgers et Bernard Edward fut un énorme tube disco, mais ceci n’est qu’une partie de son histoire. Un des disques les plus samplés de mémoire d’homme, un bœuf sur scène au Bonds nightclub de New York City donnera naissance au Rapper's Delight de Sugarhill Gang, tandis que la ligne de basse aura une influence énorme sur Another One Bites The Dust, du groupe Queen, sorti l’année suivante.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Taxman - The Beatles (Paul McCartney)

Alors que son jeu de basse devenait de plus en plus aventureux et puisait dans l’influence Soul transatlantique de la Motown et des enregistrements Stax, Paul McCartney se découvrait un style qui est devenu l’un des plus reconnaissables de l’histoire de cet instrument. Sa performance à la basse sur le morceau d’intro du superbe Revolver, de George Harrison, fait partie de ses meilleures, et son influence continuera de se faire entendre tout au long des décennies suivantes.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Give It Away - Red Hot Chili Peppers (Flea)

Le single principal de Blood Sugar Sex Magik, qui s’est vendu à des millions d’exemplaires en 1991, est en grande partie le résultat d’un bœuf entre Flea et John Fruciante durant leur période post-H.A.T.E, (projet associé à Mother’s Milk). Anthony Kiedis a tout de suite été emballé par la performance et a déclaré : "J’ai été tellement bluffé par la ligne de basse de Flea, qui couvrait le manche de bout en bout, que j’en ai sauté de mon siège et me suis précipité comme un dingo vers le micro, calepin en main."

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Schism - Tool (Justin Chancellor)

Sorti en 2001, Schism est le premier single de leur album de l’année suivante, Lateralus. Un chef-d’œuvre d’une complexité incroyable mais c’est également l’intro qui faut considérer comme un chef-d’œuvre grâce à laquelle Justin Chancellor brille d’un éclat bien mérité.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
My Generation - The Who (John Entwistle)

Ce solo de basse, qu’il est considéré cool de kiffer, a été enregistré le 13 octobre 1965, avec John Entwistle se rabattant sur sa Fender Jazz Bass après avoir cassé une série de cordes sur la Danelectro qu’il avait l’intention d’utiliser pour cette ligne. Avec le chaos qu’apportait Moon, l’agressivité de Townshend et le bégaiement chargé en emphétamines de Daltrey, une déclaration classique de la jeunesse rebelle venait de voir le jour.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Roundabout - Yes (Chris Squire)

Co-écrite par Squire en 1971, après une intro acoustique sombre, Roundabout comporte un riff de basse étonnamment funky, se prolongeant dès la 44ème seconde jusqu’en bout de ligne, qui est en fait la définition par excellence du son de basse de la Rickenbacker dont le bassiste de Yes a fait sien.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Billie Jean - Michael Jackson (Louis Johnson)

Avec le recul, il est difficile de croire que le producteur Quincy Jones pensait que Billie Jean n’était pas un morceau assez fort pour figurer sur l’album Thriller. Cette ligne de basse est devenue l’une des plus reconnaissables de l’histoire de la Pop, mais elle doit certainement encore beaucoup àI Can't Go For That (No Can Do) de Hall & Oates.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Orion - Metallica (Cliff Burton)

Encore un autre bassiste de talent avec une carrière musicale bien trop brève, Cliff Burton s’est démarqué par son génie et sa performance de basse lead complètement délirante surAnaesthesia (Pulling Teeth), extrait du premier album de Metallica en 1983. Son Orion de 1986 est son véritable chef-d’œuvre.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Money - Pink Floyd (Roger Waters)

Une mesure en 7/4 n’est pas nécessairement le tempo signature le plus commun dans le domaine du Rock, mais ça n’a pas empêché le morceau d’ouverture de la deuxième face de The Dark Side Of The Moon d’atteindre le statut de classique. On pense que David Gilmour avait d’autres desseins en tête quand il a insisté pour que le groupe change sa mesure à 4/4 pour son solo de guitare à lui.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Under Pressure - Queen & David Bowie (John Deacon)

Nous avons déjà abordéles extraordinaires talents de bassiste de John Deacon, du groupe Queen,dans le cadre de notre Semaine de la Basse, et Under Pressure nous démontre à quel point le plus simple des riffs rythmiques peut être efficace.Vanilla Ice est d’ailleurs tout-à-fait d’accord..

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Another One Bites The Dust - Queen (John Deacon)

Le seul bassiste à posséder deux lignes de basse dans cette sélection aurait pu gagner ce sondage si les votes des fans de Queen ne s’étaient pas partagés entre Under Pressure et ce titre. Deacon a sans aucun doute été influencé par Good Times, de Chic, mais Another One Bites The Dust, net, précis, funky, et mené par la basse, a accumulé une quantité impressionnante de passages radio au fil des années et n’a pas perdu en popularité depuis.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
YYZ - Rush (Geddy Lee)

Les fans de Rush ont voté par milliers pour ce morceau-là, et ils ont presque réussi à faire grimper cet instrumental de 1981 à la toute première place de ce sondage. Un mmorceau devenu l’exemple à suivre du live, dans lequel tous les membres du groupe excellent, le travail de basse de Geddy Lee est particulièrement impressionnant, sans parler des jeux simultanés du synthé.

Ecoutez ! :

Les 25 meilleures lignes de basse de tous temps
Hysteria - Muse (Chris Wolstenholme)

Ladies and gentlemen, nous avons un gagnant ! 23 % d’entre vous ont voté massivement pour que l’album Absolution, de Muse, sorti en 2003, se retrouve en première place. Le bassiste, Chris Wolstenholme, est certainement à l’honneur sur ce morceau, avec son riff de basse élaboré et recherché qui porte la chanson et procure des fondations solides à la guitare mélodramatique de Matt Bellamy. Félicitations à Muse !

Ecoutez ! :

Share this Article
Google+
Edition: FR
TopView classic version